HADITH

HADITH

Les avatars et émoticones.

assalam alaykoum,‘Àisha (das) rapporte: «Le Messager de Dieu (bsdl) rentra d’un voyage. J’avais entre-temps recouvert une lucarne de la maison avec un rideau portant des images. Quand le Messager de Dieu (bsdl) le vit, son visage changea de couleur et il dit: «O ‘Aisha! Les gens qui auront les tourments les plus durs auprès de Dieu le jour de la résurrection seront ceux qui auront cherché à imiter Dieu dans Sa création». Elle dit: «Nous le découpâmes aussitôt pour en faire des coussins».

Ibn ‘Abbàs rapporte: «J’ai entendu dire le Messager de Dieu (bsdl): «Tous les dessinateurs d’images iront au feu. On leur insufflera autant d’âmes que le nombre des images qu’ils auront dessinées et Dieu les soumettra au supplice de l’Enfer». Ibn ‘Abbàs (das) a dit: «Si tu dois absolument dessiner quelque chose que ce soit un arbre ou quelque chose d’inanimé». (ura)

Il a encore dit: «J’ai entendu le Messager de Dieu (bsdl) dire: «Celui qui dessine une image dans ce monde sera chargé d’y insuffler la vie, le jour de la résurrection, et il ne pourra jamais le faire».

Ibn Mas’ùd (das) rapporte: «J’ai entendu le Messager de Dieu (bsdl) dire: «Ceux qui auront les tourments les plus durs, le jour de la résurrection, seront les dessinateurs d’images». (ura)

Abou Hourayra (das) rapporte: «J’ai entendu le Messager de Dieu, (bsdl) dire: «Dieu le Très-Haut a dit: «Qui est plus injuste que celui qui essaie de créer comme Moi? Qu’ils créent donc une fourmi, ou qu’ils créent une graine ou qu’ils créent un grain d’orge!». (ura)

Selon Abou Talha (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Les Anges n’entrent pas dans une maison où il y a un chien ou une image». (ura)

Ibn ‘Omar (das) rapporte: «Gabriel avait promis au Messager de Dieu (bsdl) de lui rendre visite. Mais sa visite se fit attendre au point que cela devînt pénible au Messager de Dieu (bsdl). Il sortit alors et rencontra Gabriel. Il se plaignit à lui de son retard. Il lui dit: «Nous n’entrons pas dans une maison où il y a un chien ou une image». (Rapporté par Al Boukhàri)

‘Aicha (das) rapporte: «Gabriel promit au Messager de Dieu (bsdl) de venir chez lui à telle heure. Mais cette heure passa sans qu’il n’arrivât. Elle dit: «II tenait dans sa main un bâton. Il le jeta en disant: «Ni Dieu, ni Ses Messager (les Anges) ne manquent jamais à leur parole». Puis il se retourna et vit tout à coup un chiot (jeune chien) sous son lit. Il dit: «Quand est entré ce chien?» Je dis: «Par Dieu, je ne sais pas». Il ordonna aussitôt de le sortir. Gabriel, (salut de Dieu sur A lui), arriva alors. Le Messager de Dieu (bsdl) lui dit: «Tu m’as promis de venir et je me suis assis à t’attendre. Tu n’es pourtant pas venu». Il dit: «J’en ai été empêché par le chien qui était chez toi. Nous n’entrons pas en effet dans une maison où il y a un chien ou une image». (Rapporté par Moslem)

Abû Hourayrah radhiyallaho anho a dit : Le Prophète sallallah alayi wa salam a dit ‘Allah soubhano wa taala a dit : Qui donc est plus injuste que celui qui essaie d’imiter Ma création ? Qu’ils créent donc ne serait ce qu’un atome, une graine ou un grain d’orge. (Boukhari / Muslim).

Al Bukhari et Muslim rapportent également d’après Aisha radhiyallaho anha que le Prophète sallallah alayi wa salam a dit : Le jour de la résurrection, le châtiment le plus douloureux sera réservé à ceux qui auront tenté d’imiter la création d’Allah.

Ils rapportent de même, d’après Ibn Abbâs : J’ai entendu le Prophète sallallah alayi wa salam dire : Tout façonneur d’images est en enfer. A chaque image, correspondra une âme qui le châtiera dans la Géhenne.

Ils rapportent aussi ce hadith attribué au Prophète sallallah alayi wa salam : Quiconque façonne une image ici bas, on lui intimera l’ordre d’y insuffler la vie, mais il ne le pourra pas”.

assalam alaykoum


Commentaire ~ Tu m’as envoyé des épreuves‏

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Commentaire ~ Tu m’as envoyé des épreuves


Voici des paroles du Cheikh Haçan Basri, surnommé Abou Seid el-Haçan ben
Abil-Haçan Yecar, né l’an 21 (641-642), mort l’an 110 (728-729).
Dans une oraison (…) Haçan Basri disait: “Mon Dieu, Tu m’as accordé des
grâces, et je ne t’en ai pas remercié. Tu m’as envoyé des épreuves, et je
ne les ai pas supportées avec patience. Tu ne m’as pas retiré tes faveurs
pour avoir manqué de reconnaissance et tu as supprimé les épreuves en
voyant que la patience me faisait défaut. Mon Dieu, que Ta générosité et
Ta miséricorde sont donc grandes!”



Hadith ~ Tu as dit vrai

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Hadith ~ Tu as dit vrai

Le calife ‘Omar (DAS) a dit: “Alors que nous étions un jour assis auprès du Messager de Dieu (BSDL), voilà que se présenta à nous un homme dont les vêtements étaient très blancs et les cheveux très noirs. Il ne portait aucune marque de voyage et nul parmi nous ne le connaissait. Il s’avança pour venir s’asseoir en face du Prophète (BSDL), plaçant ses genoux contre les siens et posant les paumes de ses mains sur ses cuisses. Il dit au Prophète: “Informe-moi, ô Mohammad, sur l’Islam!”. Le Messager de Dieu (BSDL) dit: “L’Islam consiste à attester qu’il n’y a pas de divinité autre que Dieu et que Mohammad est le Messager de Dieu. Il consiste aussi à observer correctement la prière, à s’acquitter de l’aumône légale (Zakat), à faire le jeûne de Ramadan et à effectuer le pèlerinage de la Mecque si on en a les moyens”. L’autre dit: “Tu as dit vrai”. Nous fûmes étonnés de voir cet homme s’informer auprès de lui et en même temps l’approuver. Puis il dit: “Informe-moi sur la foi!”. Il lui dit: “La foi consiste à croire à Dieu, en Ses Anges, Ses Livres, Ses Messagers et au jour dernier. Elle consiste aussi à croire au destin bon ou mauvais”. Il dit: “Tu as dit vrai”. Il dit encore: “Informe-moi sur la foi parfaite!”. Il dit: “C’est le fait d’adorer Dieu comme si tu Le voyais, car si toi tu ne Le vois pas, Lui te voit”. Il dit: “Informe-moi sur l’Heure (du Jugement dernier)!”. Il dit: “Celui qui est interrogé n’en sait pas plus sur elle que celui qui l’interroge”. Il dit: “Informe-moi sur ses signes précurseurs!”. Il dit: “Quand la femme donnera naissance à sa propre maîtresse. Quand tu verras les va-nu-pieds, les déguenillés et les gueux, gardiens de bêtes, se montrer chaque jour plus arrogants dans leurs constructions, voilà les signes de l’Heure”. Puis l’homme partit. Je restai un certain temps (trois jours) à ne rien demander sur cette affaire, puis le Messager de Dieu me dit: “‘Omar! Sais-tu qui est celui qui est venu m’interroger?” Je dis: “Dieu et Son Messager le savent mieux que moi”. Il dit: “C’est l’Ange Gabriel venu vous apprendre votre religion”. (Rapporté par Moslem)

Remarques du Dr Salaheddine Keshrid:

Ce long Hadith, si riche en enseignements, appelle certaines remarques:

1. Cet étranger inconnu, donc, venant de loin et après un long voyage, porte des vêtements très blancs et a les cheveux très noirs. Cela prouve sa nature exceptionnelle et son apparition miraculeuse car un homme ordinaire serait couvert de la poussière de la route.

2. Cet homme s’assied d’autorité en face du Prophète (BSDL) et lui pose familièrement les mains sur les cuisses. Ses genoux touchent de surplus ceux du Prophète (BSDL) et tout cela comme pour mieux permettre le passage d’un courant entre les deux.

3. Il vient pour l’interroger sur des choses qu’il est sensé ignorer, reconnaissant ainsi le plus de savoir du Prophète et, en même temps, exprime son approbation à ses réponses à la façon du professeur avec son élève.

4. Parmi les signes précurseurs de l’Heure il y a quelques éclaircissements à apporter: “Quand la femme donne naissance à sa propre maîtresse”. Le mot “femme” est désigné dans le texte par le mot “amah” qui veut dire exactement “esclave”.

On peut sous-entendre “esclave de Dieu” et traduire comme nous l’avons fait par “femme” ou traduire par le mot “esclave”.

Dans le premier cas cela veut dire que la piété filiale disparaîtra au point que la fille traitera sa mère comme sa propre esclave.

Dans le deuxième cas on suppose que les odalisques deviendront si nombreuses que la plupart des enfants des familles nobles ne naîtront plus de femmes libres mais d’esclaves avec ce que cela sous-entend de rabaissement moral.

Nous faisons enfin remarquer combien le dernier signe (à savoir l’arrogance des geux dans la construction) se vérifie largement de nos jours où nous voyons les parvenus rivaliser les uns avec les autres dans la construction des palais et des villas luxueuses et nous voyons des nations nouvelles-venues dans l’histoire leurs fameux gratte-ciel après n’avoir été que des gardiens de vaches (cow boys).

(Remarque: ce commentaire a été écrit avant 1986)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 5, Numéro 60, Page 32
_____________________________________________________________
Recevez un Ayaat ou Hadith ou Commentaire Islamique Chaque
Jour Dans Votre Courrier Électronique http://www.ayaatdujour.com  

Couple aux paradis

Question:
J’aurais voulu savoir si plus tard au paradis les couples qu’il y a sur terre seront conservés au paradis ?
Il est rapporté dans un hadith que la femme dans le Paradis sera à son dernier mari dans ce monde, ceci indique donc que si les deux époux sont croyants, ils seront réunis dans le Paradis. Et Abou Ad-Dardaa (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit à son épouse : “Si tu désires être mon épouse dans le Paradis, alors ne te marie pas après moi, parce que la femme dans le Paradis est à son dernier mari dans ce monde”, et Al-Albaani a dit que c’est un hadith authentique dans “As-Silsilah As-Sahihah” numéro (1281).
sources:
site islamtoday


Commentaire ~ Instructions aux commandants

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Avant le départ de ces armées, Abou Bakr (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) donnait les instructions suivantes aux commandants:

1. Craignez Allah à tout instant, car il sait ce qu’il y a dans les coeurs des hommes.

2. Soyez bons envers les hommes sous votre commandement et traitez-les bien.

3. Donnez des ordres brefs car les ordres trop longs risquent d’être oubliés.

4. Améliorez d’abord votre conduite, les autres s’amélioreront suivant votre exemple.

5. Honorez les représentants de l’ennemi.

6. Gardez vos propres plans secrets.

7. Dites toujours la vérité afin de pouvoir obtenir de bons conseils.

8. Le soir, quand vous êtes libres, asseyez-vous parmi vos soldats afin d’être en contact avec eux.

9. Prenez de bonnes dispositions pour surveiller et repousser l’ennemi.

10. Evitez les menteurs. Soyez intimes avec les compagnons véridiques et fidèles.

11. Soyez sincères envers tous ceux avec qui vous avez des relations.

12. Prenez garde à la lâcheté et à la malhonnêteté.

13. Vous rencontrerez des gens qui ont délaissé le monde et vivent dans des lieux de prière. Laissez-les tranquilles.

DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Les Quatre Califes de l’Islam
Abou Bakr (DAS), Omar (DAS), Osman (DAS) et Ali (DAS)
Par le Professeur Fazl Ahmad
P26

HADITH DU LAIT COUPE D’EAU

Hadith ~ Du lait coupé d’eau ~

Ibn Khouzayma rapporte que Salman -que Dieu l’agrée- a dit: “Au dernier jour du mois de Cha’ban, le Messager de Dieu -que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix- nous fit ce discours: “O hommes! Un mois magnifique et béni s’approche de vous, un mois qui renferme une nuit qui est meilleure que mille mois. Dieu a fait de son jeûne une prescription et de ses prières nocturnes un acte surérogatoire. Quiconque, pendant ce mois, s’approche de Dieu, par un acte de charité, est semblable à celui qui s’acquitte d’une des obligations prescrites en dehors de ce mois, et quiconque s’y acquitte d’une devoir prescrit, est semblable à celui qui s’acquitte de soixante-dix en dehors de lui. C’est le mois de la patience, et la patience ne sera rétribuée que par le Paradis. Il est aussi le mois du réconfort et un mois où les biens du croyant seront augmentés. Celui qui y donne à un jeûneur de quoi rompre son jeûne, cet acte lui vaudra une absolution de ses péchés et une préservation du Feu et aura la même récompense que lui sans que rien ne soit diminué de la récompense du jeûneur”. On lui demanda: “O Messager de Dieu, mais nous ne sommes pas tous capables de donner au jeûneur de quoi rompre son jeûne?”. Il répondit: “Dieu accorde cette récompense à quiconque donne à un jeûneur ne serait-ce qu’une datte, ou d’une gorgée d’eau ou du lait coupé d’eau. C’est un mois dont son début est une miséricorde, son milieu une absolution et son dernier une préservation du Feu. Quiconque y allège le travail de son esclave, Dieu l’absout et le préserve du Feu. Multipliez-y quatre choses: deux pour satisfaire à votre Seigneur et deux dont vous ne saurez passer outre. Les deux premières sont l’attestation qu’il n’y a d’autres divinités que Dieu et l’imploration de Son pardon. Les deux autres sont: la demande à Dieu pour vous accorder le Paradis et le refuge contre le Feu. Quiconque donne à boire à un jeûneur, Dieu l’abreuvera de mon bassin une gorgée de sorte qu’il n’éprouve la soif jusqu’à son introduction au Paradis”.Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 290



Hadith ~ La prison du Croyant

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Ce monde est la prison du Croyant et le Paradis du Mécréant”. (Rapporté par Moslem)

Commentaire:
Dans un autre Hadith plus long il est dit: “Ce monde est la prison du Croyant, la tombe est son lieu de repos et l’autre monde est son Paradis. Ce monde est le Paradis du Mécréant, la tombe est sa prison et l’autre monde est son Enfer”.

Le Croyant est en effet convaincu que ce bas-monde est éphémère et que son bien de même que son mal ne sont rien devant les délices du Paradis et les tourments terribles de l’Enfer. Il a d’autre part un grand désir de retrouver dans l’autre monde. Il a d’autre part un grand désir de retrouver dans l’autre monde ceux qu”il aime par-dessus tout: Dieu, les Messagers, les martyrs et les saints. Le Mécréant, par contre, ne pense qu’à jouir des biens de ce monde qu”il recherche par tous les moyens. Il s’y vautre sans réserve ni pudeur et répond avec prodigalité à tous les appels de la chair et des instincts bestiaux. Dans sa tombe il aura déjà des tourments car l’âme est immortelle mais les tourments véritables sont ceux de l’Enfer.

Ibn Omar (DAS) rapporte: “Le Messager de Dieu (BSDL) me saisit par les épaules et dit: “Sois dans ce monde comme si tu étais un étranger ou quelqu’un de passage”.

Ibn Omar (DAS) disait: “Quand tu est au soir, n’attends pas le matin et quand tu es au matin, n’attends pas le soir. Prends de ta santé pour ta maladie et de ta vie pour ta mort”. (Rapporté par Al Boukhari)

BSDL: bénédiction et salut d’Allah sur lui
DAS: que Allah lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 54, Page 182, Numéro 467
_____________________________________________________________
Recevez un Ayaat ou Hadith ou Commentaire Islamique Chaque
Jour Dans Votre Courrier Électronique http://www.ayaatdujour.com



Commentaire ~ Tout ce que nous demandons

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Voici une anecdote de Ibrahim Edhem ou plus exactement Ibrahim ben Edhem ben Suleyman ben Mansour el-Balkhi. Lui-même était surnommé Abou Izhaq. Il mourut l’an 161 ou 162 (777,778 ou 778-779)

On demandait à Ibrahim: “D’où vient que, dans la Parole, le Seigneur très haut a dit: “Appelez-Moi, Je vous répondrai… (Coran 40.60) ; et cependant tout ce que nous demandons ne nous est pas accordé. – Vous autres, répondit Ibrahim, vous avez à la bouche le nom du Seigneur très haut; mais vous ne pratiquez pas les oeuvres qu’il prescrit, vous n’adoptez pas les traditions de l’Envoyé, sur lui soit le salut! Vous récitez le Coran; mais vous n’agissez pas d’après ses préceptes. Vous jouissez des bienfaits du Seigneur; mais vous ne lui en rendez pas grâces. Il a créé pour les serviteurs obéissants un paradis éternel; vous ne faites rien pour arriver à le posséder. Vous savez qu’Il a créé l’enfer pour les esclaves rebelles, et vous ne le fuyez pas avec horreur. Vous n’ignorez pas que Chaitan est votre ennemi, et, bien loin d’être en état d’hostilité avec lui, vous le traitez en ami. Vous savez aussi que la mort est inévitable, et vous ne pratiquez pas les oeuvres de l’autre monde; vous n’êtes même pas en état de tirer un enseignement de ce qui se passe ici-bas. Pleins de clairvoyance pour discerner les défauts d’autrui, vous ne voyez pas les vôtres. Comment voulez-vous que les prières de gens comme vous soient exaucées!”



La perfection

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Hadith ~ La perfectionAbou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) a dit: “Le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Rapprochez-vous de la perfection, rectifiez continuellement votre conduite et sachez que nul d’entre vous ne devra son salut à ses seules oeuvres”. On dit: “Pas même toi, ô Messager de Dieu?” Il dit: “Pas même moi, à moins que Dieu ne me couvre du voile de Sa miséricorde et de Sa générosité”. Les savants disent que le vrai sens de la droiture est de s’astreindre continuellement à l’obéissance de Dieu exalté.

Commentaire:
Dans ce Hadith, le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui) nous affirme que nos seules oeuvres de bien ne sauraient nous ouvrir les portes du Paradis à moins que Dieu ne nous accorde Sa miséricorde et Sa générosité. Est-ce dire que nous devons renoncer à toute action de bien et nous en remettre uniquement à la générosité de Dieu?

Absolument pas. Car Dieu nous juge selon nos intentions et ce sont nos bonnes oeuvres qui concrétisent nos bonnes intentions. On peut dire aussi que le prix du Paradis est tellement haut que nous ne pourrions jamais le payer durant notre court passage dans ce monde.

Seulement Dieu a bien voulu le payer pour nous à condition de mériter Sa générosité et, pour le mériter, on doit observer Ses prescriptions et éviter Ses interdits.

Ainsi l’homme ne peut jamais être sûr de la validité de ses actes et doit vivre jusqu’à sa mort entre la crainte et l’espérance car nul n’est à l’abri de la justice de Dieu et nul ne doit désespérer de Sa miséricorde.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 8, Page 42, Numéro 86



Le temps

 LA CHALEUR

D’après Abou Hourayra, l’Envoyé d’Allah  a dit : « L’Enfer se plaignit au Seigneur en disant: “O Seigneur, je me dévore moi-même (sous l’effet de la chaleur et du froid excessifs) ! “. Le Seigneur lui autorisa alors de pousser deux souffles, un en hiver et un autre en été. C’est de celui-ci qu’émane la grande chaleur, et de celui-là qu’émane le grand froid dont vous souffrez. » (Sahih Mouslim)

Depuis quelques semaines la chaleur a fait son apparition entraînant avec elle de multiples épreuves auxquelles nous devons absolument faire face. Parmi les mauvaises mœurs que nous avons assimilé en côtoyant des non-croyants, il y a celle qui consiste à insulter le temps ou à se plaindre soit de la chaleur, soit de la pluie, soit du froid…Nous allons voir que ces paroles sont loin d’être anodine !

D’après Abû Hurayra, le Messager d’Allah   a dit : «Allah le Très-Haut a dit : « Le fils d’Adam me nuit : il insulte le temps. Or, Je suis le temps. Toute chose dépend de mon ordre. Je fais que se succèdent la nuit et le jour.»»

Le hadith n’est pas conçu en ces termes : « N’injuriez pas le waqt car c’est Allah qui est le waqt ». Il est plutôt conçu comme suit : « N’injuriez pas le dahr car c’est Allah qui est le dahr ». Peut-être le terme indiqué a été utilisé suivant la manière dont la question a été traduite. Une autre version du même hadith se présente comme suit : « Qu’aucun de vous n’injurie ad-dahr (le temps) car c’est Allah qui est le temps ». Une autre version se présente encore ainsi : « Qu’aucun de vous ne dise : quel temps décevant ! Car c’est Allah qui est le temps ». Une autre version dit encore : « Allah le Puissant et Majestueux a dit : le fils d’Adam me porte préjudice car il dit : quel temps décevant ! Qu’aucun de vous ne dise : quel temps décevant, car Je suis le temps. Je gère la nuit et le jour et peux les faire cesser dès que je veux ».

Quant à la signification du hadith, An-nawawi en dit ceci : « Ils ont dit qu’il s’agit d’une allégorie due au fait que les Arabes avaient l’habitude d’insulter le temps en cas d’événements malheureux comme la mort, la vieillesse, la perte d’un bien ou d’autres ; ils disaient : quel temps décevant !  Ou d’autres expressions utilisées pour insulter le temps. C’est pourquoi le Prophète  a dit : « N’injuriez pas le temps car c’est Allah qui est le temps » c’est-à-dire : n’insultez pas l’auteur des malheurs puisque si vous le faites vous viserez Allah car Il en est le vrai auteur. Quant au temps, il n’en est que l’enveloppe et il ne produit rien puisqu’il fait partie de l’ensemble des choses créées par Allah le Très Haut.

Cheikh Ibn Outhaymine (puisse Allah lui accorder sa miséricorde) a été interrogé à propos des injures proférées contre le temps.

Voici sa réponse :

« Les injures proférées à l’endroit du temps comporte trois catégories :

La première consiste à donner une information qui n’implique aucun blâme. Ceci est permis. Il s’agit, par exemple, de dire : « Nous sommes fatigués à cause de la chaleur ou du froid de ce jour » ou des expressions pareilles. Car les actes dépendent des intentions. Et cette expression est valable pour transmettre une information.

La deuxième consiste à injurier le temps parce que considéré comme le véritable auteur (du malheur). Tel est le cas quand on injurie le temps parce que considéré comme celui qui gère les affaires et qui est l’auteur du bien et du mal. Ceci constitue un shirk majeur parce que celui qui le dit croit qu’il existe un autre créateur aux côtés d’Allah, dans la mesure où il en fait l’auteur des événements malheureux.

La troisième consiste à injurier le temps tout en croyant qu’Allah est le véritable auteur (des événements malheureux) mais on l’injurie en raison de ces événements détestables. Ceci est interdit parce qu’il est incompatible avec la patience requise, mais il ne conduit pas à la mécréance. Car l’intéressé n’a pas injurié Allah directement. S’il le faisait, il serait devenu un mécréant.

Parmi les termes détestables utilisés par certaines personnes ceux employés pour maudire l’heure ou le jour où s’est déroulé un événement que l’on juge désagréable. Il en est de même de l’emploi de termes injurieux. Cela fait tomber dans le péché de deux manières, d’abord du fait de proférer des propos indécents et ensuite du fait de maudire quelqu’un qui ne le mérite pas… Quel est le péché commis par le jour et l’heure ? Ces deux ne sont qu’une enveloppe dans laquelle les événements se déroulent. En effet, le jour et l’heure ne sont que des créatures qui ne gèrent rien et n’assument aucun péché. En outre, injurier le temps revient à s’attaquer au Créateur du temps. C’est pourquoi il convient au musulman de préserver sa langue de ce langage indécent. C’est Allah qui est le garant de l’assistance. »[1]

Autre calvaire à subir durant les fortes chaleurs, l’indécence des non-croyants. A peine les premiers rayons de soleil apparurent que déjà les non-croyants se dévêtissent. Il convient de rappeler en cette circonstance le verset 30 de la Sourate An Nour :

«Dis aux Croyants de retenir un peu de leurs regards».

Voici l’exégèse, selon Ibnou Kathir, de ce verset :

« Jarîr ben Abdallah a dit : « J’ai interrogé le Prophète  sur le regard fait soudainement et il m’a commandé de détourner mon regard. »

L’Envoyé  rapporte-t-on, a dit à Ali : « Ali, ne fais pas suivre le regard par un autre. Le premier est pour toi mais pas le suivant. »

L’Envoyé  rapporte-t-on a dit : « Gardez vous de vous asseoir dans les rues ! – Ô Envoyé d’Allah, a-t-on dit, il nous faut nos lieux de rencontre pour discuter. – Si vous refusez, a-t-il dit, alors donnez au chemin son droit. – Quel est ce droit ? Ô Envoyé d’Allah ? A-t-on dit. – Baisser les yeux, refouler le mal, répondre au salut, ordonner le convenable et prohiber le blâmable. » Et comme le regard peut susciter le dégât du cœur, Allah ordonne de contenir son sexe : Dis au croyants de baisser les yeux et de contenir leur sexe. Ainsi contenir son sexe se fait tantôt en s’interdisant la fornication, tantôt en le préservant du regard. »

Ces recommandations sont faites pour faciliter les choses aux musulmans et les préserver de la turpitude de ce bas monde. Il ne tient qu’à chacun d’entre nous d’appliquer ces prescriptions de sorte à nous prémunir du châtiment de l’Enfer.

 

Sourate Al ‘Imran, verset 8 :

Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés ; et accorde-nous Ta miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand Donateur !


1: Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

Les Deux lumineuses (Zahrawan)

Question :

Quelles sont les deux sourates dites les Lumineuses (Zahrawan) ?


Réponse :

Louange à Allah

Les sourates en question sont la 2e et la 3e sourates du Coran. Un hadith sûr rapporté par l’imam Mouslim (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) d’après Abou Umama al-Bahili dit : « J’ai entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : « lisez le Coran car il viendra au jour de la Résurrection intercéder en faveur de ses lecteurs ; lisez donc les Deux Lumineuses : la sourate la Vache et la sourate la Famille d’Imran car elles viendront au jour de la Résurrection comme deux nuages comparables à deux rangées d’oiseaux en vol, afin d’assurer la défense de leurs lecteurs : lisez la sourate la Vache. Car s’en occuper est une source de bénédiction et son abandon une cause des regrets, et les paresseux ne la supportent pas . Voir salat al-mussafirin, 1337.

An-Nawawi dit dans son commentaire du Sahih de Mouslim : « On les appelle Zahrawayn en raison de la lumière qu’elles génèrent et de leur aptitude à guider (leur lecteur) et à lui procurer une énorme récompense.


Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid (www.islam-qa.com)



Les feuillets de Ibrahim

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


Hadith ~ Les feuillets de Ibrahim

Abou Dzarr -que Dieu l’agrée- rapporte: “Je demandai au Messager de Dieu -Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix-: “En quoi consistaient les feuillets de Ibrahim?” Il me répondit:

“Ils étaient des exemples: O roi tyran et infatué! Je ne t’ai pas envoyé pour bouleverser le bas monde, plutôt pour répondre à la supplique de l’opprimé, car Je l’exaucerais même si elle m’était adressée par un mécréant. Un homme, à moins qu’il ne soit un forcené, doit disposer de quatre heures: une pour s’entretenir en tête-à-tête avec son Seigneur, une deuxième pour se juger lui-même, une troisième pour méditer sur tout ce que Dieu -à Lui la puissance- a créé, et une quatrième pour vaquer à ses besoins, manger et boire.

“Un homme perspicace ne doit faire un voyage que pour trois buts: pour acquérir une provision pour un rendez-vous inévitable, ou des biens pour sa subsistance ou un voyage d’agrément qui ne comporte aucun péché. Cet homme sage doit aussi connaître l’époque où il vit, s’occuper de ses propres affaires et contenir sa langue. Car quiconque considère que ses paroles font parties de ses oeuvres, il ne traite de ce qu’il le concerne”.

“Je lui demandai ensuite: “Quels étaient les feuillets de Moïse?”.
Il me répondit: “Ils n’étaient que des leçons: “Je m’étonne comment peut se réjouir un homme qui croit fermement à la mort. Je m’étonne comment peut rire un homme qui croit à l’Enfer. Je m’étonne pourquoi s’évertue un homme qui croit au destin. Je m’étonne comment peut se fier au bas monde un homme qui constate ses vicissitudes. Je m’étonne pourquoi un homme qui croit au Compte Final et n’oeuvre pas!”.

– Donne-moi de conseils, ô Messager de Dieu. lui dis-je.

– Crains Dieu, répondit-il, car Sa crainte est la tête de toutes les affaires.

– Encore!.

– Tu dois lire souvent le Coran et invoquer le nom de Dieu -à Lui la puissance et la gloire- car ce sera pour toi une lumière sur la terre et une provision au ciel.

– Encore!.

– Évite l’excès de rire car cela meurtrit le coeur et fait disparaître la clarté du visage.

– Encore!.

– Tu dois combattre dans la voie de Dieu (Jihad) car le Jihad est la vie monastique de ma communauté”.

– Encore!.

– Aime les pauvres et tenez-leur compagnie.

– Encore!.

– Regarde celui qui est inférieur à toi et ne regarde pas celui qui t’est supérieur, car ceci te porte à ne plus mépriser les bienfaits de Dieu pour toi.

– Encore!.

– Dis la vérité même si elle est amère.

– Encore!.

– Que ce que tu connais de toi-même soit suffisant pour porter atteinte aux gens ou te fâcher contre eux par tes actes. Que ce que tu ignores de toi-même soit suffisant pour ne plus chercher les vices des autres et que tu t’irrites contre eux par tes actes.

Puis le Messager de Dieu -que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix-, poursuivit Abou Dzaar, frappa de sa main ma poitrine et dit: “O Abou Dzaar! Aucune raison n’est meilleure que l’arrangement, ni une piété que l’abstinence ni une lignée que le bon caractère”. (Rapporté par Ibn Hibban et Al-Hakem).

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 334



La prière de consultation

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Hadith ~ La prière “de consultation”

Jaber (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) rapporte: “Le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) nous apprenait la façon de faire la prière “de consultation” dans toutes nos décisions de la même façon qu’il nous apprenait le chapitre du Coran. Il disait: “Quand l’un de vous a décidé de faire quelque chose qu’il fasse deux unités de prière autre que les prières obligatoires. Puis qu’il dise: “Seigneur Dieu! Je viens prendre conseil auprès de Ta science et prendre force dans Ta force. Je viens Te demander de Ta générosité infinie. Car Tu es capable et je suis incapable, Tu sais et je ne sais pas et c’est Toi Le Grand Connaisseur des mondes inconnus. Seigneur Dieu! Si Tu sais que cette affaire est pour moi une source de Bien pour ma religion, pour ma vie ici-bas et pour ma destinée future (ou il a dit: pour mon présent et pour mon futur), destine-la moi, facilite-moi sa réalisation et bénis-la moi. Et si Tu sais que cette affaire est pour une source de mal pour ma religion, pour ma vie ici-bas et pour ma destinée future (ou il a dit: pour mon présent et pour mon futur), détourne-la de moi et détourne-moi d’elle. Prédestine-moi le bien là ou il se trouve et inspire-moi-s’en la satisfaction. Et il nomme alors l’affaire en question”.

« Allahoumma inni astakhirouka bi-ilmika wa astaqdirouka biqoudratika wa as-alouka min fadlikal-azhim; fa-innaka taqdirou wa la aqdirou wa ta’lamou wa la a’lamou wa anta allamoul-ghouyoub. Allahoumma in kounta ta’alamou anna hazal amra (nommer l’affaire) khayroun ly fi dini wa ma-achy wa a’qibati amry -a’djilihi wa adjilihi- fadqourhou ly wa yassirhou ly soumma barik ly fihi; wa in kounta ta’lamou anna hazal amra (nommer l’affaire) charroun ly fi dini wa ma-achy wa a’qibati amry- a’djilihi wa adjilihi – fasrif-hou a’nni wasrifni a’nehou waqdour ly alkhayra haïsou kana soumma raddhini bihi.* » Il ajouta; et qu’il nomme son affaire) ». (Rapporté par Al Boukhârî)

Il est recommandé de réciter dans la première rak’at après la Fatiha : « Al Kafiroûn » (Sourate 109) et dans la deuxième rak’at après la Fatiha : « Al Ikhlas » (Sourate114).

Il n’y a aucun inconvénient à répéter  la consultation si l’intéressé n’est pas rassuré. L’érudit al-Moubarakfouri (RA) dit dans son commentaire sur at-Tirmidhi : ” Est-il recommandé de répéter  la prière et l’invocation pour la même affaire  si l’intéresse ne découvre  rien de rassurant qui lui permette de savoir s’il faut ou pas entreprendre ? ”  Al-Iraqi dit : il paraît que c’est recommandable » voir Touhfatou al-Ahtwadhi

Il n’existe aucun délai déterminé pour effectuer la prière de consultation et il est permis de répéter la prière plusieurs fois. Aucun nombre n’est fixé, et le prieur peut faire des invocations avant et après la clôture de la prière.

La réponse est-elle indiquée en rêve exclusivement

Parmi les fausses croyances entretenus par la masse figure celle qui veut qu’on se livre au sommeil immédiatement après la consultation et que l’on considère les bonnes choses vues en rêve comme un bon augure qui signifie que l’entreprise est bonne et qu’il peut s’y engager, et que l’on juge qu’en l’absence d’un rêve  on doit s’abstenir. Ce n’est point un indice valable comme nous le savons.

Quand on a accompli la consultation comme la religion la recommande, on s’engage dans l’affaire sans attendre  un rêve ou un autre signe. D’aucuns croient que si l’on s’endort immédiatement après la consultation, on doit en voir le résultat en rêve. Cette croyance est fausse car parfois on ne voit rien du tout en rêve. C’est pourquoi le musulman doit se contenter de ce que la Charia lui enseigne et se conformer aux exigences de la sagesse. Il peut aussi consulter les hommes sûrs et raisonnables et réfléchir à ses affaires et examiner ce qui lui paraît le plus convenable. Une fois qu’il s’apprête à prendre une décision ou penche vers une action, il entreprend alors la consultation religieuse puis exécute sa décision tout en étant certain qu’Allah ((SAT) l’assistera à faire le bon choix.

L’analyse que nous venons de faire ne signifie pas que le sentiment de soulagement qui envahit l’intéressé (après la consultation ne fait pas partie des bons) signes.  Elle signifie qu’il ne faut pas en faire l’unique signe décisif sur la bonté de l’entreprise. L’homme procède souvent à la consultation à propos d’une affaire qu’il aime et pour laquelle il est bien disposé dès le départ

A propos du sentiment de soulagement, Cheikh Ibn Taymiya (RA)   dit : «  Une fois Allah consulté, on doit penser que le choix d’Allah réside en ce à quoi on se sent à l’aise et le trouve facile. » Madjmou’ al-fatawa , 10/539. Aussi existe t-il une différence (énorme) entre celui qui fait du soulagement l’unique signe et celui qui en fait un signe parmi d’autres.

Wa lahou A’alam – Et Allah le sait mieux.


la discution

129 – Les règles de politesse dans les réunions et vis-à-vis de celui qui est assis à ses côtés – باب آداب المجلس والجليس :

829. Selon ‘Amr Ibn Shou’ayb, selon son père, selon son grand-père (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) a dit : “Il n’est pas permis à quelqu’un de s’insérer entre deux personnes assises sauf avec leur permission”. (Abou Dâwoûd)

Les bonnes manières de la discussion_Le faux témoignage :

Selon Abou Bakra (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) a dit : “Voulez-vous que je vous dise quel est le plus grand péché?”
Nous dîmes : “Nous voulons bien, ô Messager de Dieu!”
Il dit : “Le fait d’associer quoi que ce soit à Dieu. Le manque de piété filiale…” Il était appuyé sur quelque chose et il se redressa pour dire : “… et surtout le faux témoignage”.
Il ne cessa pas de le répéter au point que nous dîmes : “Il aurait été préférable qu’il gardât le silence”. (Al-Boukhâri, Mouslim)

4 – La sincérité (ou la véracité) – باب الصدق :

57. Sahl Ibn Houneyf (رضي الله عنه), un ancien de la bataille de Badr rapporte : “Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : “Celui qui demande sincèrement à Dieu (صلى الله عليه و سلم) de faire de lui un martyr, Dieu lui fait atteindre le degré des martyrs même s’il meurt dans son lit”. (Mouslim)

الرابع عَنْ أبي ثابت. وقيل أبي سعيد. وقيل أبي الوليد سهل بن حنيف وهو بدري رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ أن النبي صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّم قال: <من سأل اللَّه تعالى الشهادة بصدق بلغه اللَّه منازل الشهداء وإن مات عَلَى فراشه> رَوَاهُ مُسْلِمٌ

Hadith ~ Le seul pacte

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Hadith ~ Le seul pacte

Selon Bourayda (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: “Le seul pacte qu’il y a entre nous et eux (les Mécréants) est la pratique de la prière. Celui qui l’abandonne est bel et bien tombé dans la mécréance”. (Rapporté par Attirmidhi)

Jaber (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) rapporte: “J’ai entendu dire le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui): “Entre l’homme, d’une part, et l’associationnisme et la négation, de l’autre, est la renonciation à la pratique de la prière”. (Rapporté par Moslem)

Commentaire:
Cette affirmation péremptoire devrait faire trembler plus d’un soi-disant Musulman. Les Musulmans aujourd’hui se flattent d’être près d’un milliard mais c’est en réalité une masse amorphe et inconsistante qui est soumise à toutes les hégémonies et à toute exploitation.

La raison majeure en est que ceux qui pratiquent la prière d’une façon sincère et assidue ne sont qu’une très faible minorité souvent mal tolérée du reste de la population qui en fait souvent un sujet de moquerie et de distraction.

Mais pour se prétendre Musulman il ne suffit pas de s’appeler Mohammad ou Ali il faut avant tout se conformer loyalement et entièrement aux cinq obligations de base de l’Islam dont la plus importante est de loin la prière.

On peut avoir une excuse valable pour ne pas jeûner, on peut ne pas avoir les moyens de faire l’aumône ou d’entreprendre le pèlerinage à la Mecque, mais ni la maladie, ni la participation au combat, ni rien d’autre ne peuvent dispenser de la prière qu’on doit pratiquer même sur son lit de mort.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 109, Page 339, Numéro 1077
Hadith 2: Chapitre 109, Page 339, Numéro 1076

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s