RAMADAN

RAMADAN

L’enchaînement des démons en Ramadan

L’enchaînement des démons en Ramadan

Je voudrais une explication de ce que nous savons à propos de l’enchaînement des démons pendant le mois de Ramadan (Puisse Allah nous en protéger !). Je voudrais encore une explication concernant la possibilité pour les magiciens de continuer leurs activités pendant ce mois béni (Qu’Allah les maudisse).

Louanges à Allah

Oui, les démons peuvent se livrer à des instigations pendant le Ramadan, mais ils sont moins actifs pendant ce mois. Il a été rapporté de façon sûre que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « A l’arrivée du Ramadan, on ouvre les portes du paradis, on ferme les portes de l’enfer et on enchaîne les démons » (rapporté par al-Boukhari, 3277 et par Mouslim, 1079). Selon la version de Nassaï (2106) : « les plus mauvais démons y sont enchaînés ».

Le terme « maradah » est le pluriel de « marid » qui signifie le plus rebelles.

Cela ne signifie pas que les démons deviennent complètement inactifs. Il signifie plutôt qu’ils sont affaiblis en Ramadan de sorte qu’ils ne sont plus capables de ce qu’ils faisaient en dehors de ce mois.

Il est probable que l’enchaînement ne s’applique qu’aux pires et pas à tous.

Al-Qurtoubi dit : « Si on dit comment des maux et des péchés arrivent fréquemment en Ramadan malgré l’enchaînement des démons ? On répond en disant qu’on les empêche d’intervenir auprès de ceux qui observent un jeûne remplissant les conditions et les règles prescrites. On peut dire aussi que seuls les démons les plus méchants sont enchaînés, comme l’indiquent certaines versions. On peut encore dire qu’il s’agit d’une diminution des maux. Ce qui est sensiblement le cas. Car il en arrive moins qu’en d’autres périodes. Toujours est-il que leur enchaînement tous n’implique pas nécessairement l’absence du mal et de la désobéissance puisque l’un et l’autre ont d’autres causes que l’intervention satanique, comme les mauvaises âmes, les habitudes odieuses et les démons à visage humain ». Extrait de Fateh al-Bari.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A

Le mois de Ramadan est le meilleur visiteur

Bismi Allahi Rahmani Rrahim:Le mois de Ramadan est le meilleur visiteurÔ musulmans !Sachez que ce monde est bon, beau, fleuri et un plaisir s’il n’était
périssable et éphémère. Celui qui y vit, périt ; les situations changent, et chaque serviteur sera interrogé. Celui qui s’y accroche sera toujours occupé, il n’atteindra pas la fin de ce qu’il souhaite, et n’obtiendra pas ce qu’il désire. Ses jours et ses mois passent à une vitesse étonnante ; la vie de ce monde est courte et la fin du monde est proche. Il est rempli de dangers, de tentations, de petits péchés et de grands péchés, et les gens y vivent en étant croyants ou mécréants, pieux ou débauchés, gagnants ou perdants ; donc, le bonheur sera pour celui qui se sera protégé lui-même, ainsi que ses enfants, ses femmes, et ceux dont il est responsable, de tout ce qui engendre la colère d’Allah, qui amène le regret, et de tous les moyens du mal et de la destruction :’Et celui qui s’accroche à Allah, celui-là a été effectivement guidé sur une voie rectiligne’

O musulmans !

Le mois des profits vous est venu, c’est un visiteur brillant qui apporte des bienfaits innombrables ; pendant ce mois, on ne voit que des adorateurs inclinés, des gens qui lisent le Coran en s’abaissant devant Allah et en pleurant. Donc, remerciez Allah de vous avoir fait parvenir à ce mois, car combien de personnes voulaient parvenir à ce mois et ne l’ont pas atteint, la mort les a surpris et les a fait périr.

O musulmans !

Nous l’avons atteint et combien de personnes aimées avons-nous perdu, nous jeûnons et combien de personnes chères à nos yeux avons-nous enterré.

Mes frères !

La mort s’approche de nous, le départ est proche et nous n’avons pas de provisions ; donc, dépêchons-nous avant que nous ne puissions plus nous repentir. Soyez déterminés, accomplissez le bien pour Allah , car ceux qui ont réussi, ont fourni beaucoup d’efforts. Et sachez que celui qui est toujours paresseux ne réalisera pas ses désirs et sera perdant ; Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) a dit : « Le messager d’Allah saws accomplissait des efforts pendant le mois de Ramadan, comme il n’en accomplissait pas les autres mois »( rapporté par Mouslim).

O musulmans !

Voilà le mois de l’acceptation, de l’affranchissement de l’enfer, de la bienfaisance, de l’élévation ; donc, quelle perte pour ceux qui sont
paresseux ! Anas (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit que le prophète
rapporte de son Seigneur (qu’il soit exalté) : Lorsque le serviteur se rapproche de moi d’un empan, je me rapproche de lui d’une coudée ; et lorsqu’il se rapproche de moi d’une coudée, je me rapproche de lui d’une brasse ; et lorsqu’il vient vers moi en marchant, je vais vers lui en courant [ c’est-à-dire avec empressement ]

O serviteur d’Allah !

C’est le moment de faire des efforts, si tu veux en faire ; c’est le moment de l’adoration, si tu y es préparé, car c’est la période de l’acceptation, du bien, le diable est enchaîné et la porte du bien est ouverte pour celui qui le désire ; le messager d’Allah a dit : Lorsque le mois de Ramadan arrive, les portes du paradis sont ouvertes, les portes de l’enfer sont fermées et les diables sont enchaînés (rapporté par Al-Boukhari et Mouslim).

O musulmans !

La période du repentir est arrivé ; donc, empressez-vous de vous repentir, car Allah aime ceux qui se repentent. Le messager d’Allah saws monta sur la chaire (mimbare) et dit : [ Amin Amin – Amin ] – on lui dit : « O messager d’Allah ! Tu es monté sur le mimbare et tu as dit : [ Amin – Amin – Amin ] »
– il dit alors : L’ange Gabriel (que la paix soir sur lui) m’est venu et a dit : « Quiconque jeûne le mois de Ramadan et ne se fait pas pardonner de ses péchés, puis entre dans l’enfer, qu’Allah l’éloigne ! Dis : (Amin) ».
Alors, j’ai dit : ‘Amin’ – (Rapporté par Ibn Khouzéïma et Ibn Hibane).

O musulmans !

O vous qui regardez les choses interdites alors que vous êtes dans le meilleur mois, méfiez-vous de violer son état sacré, de salir son honneur et de diminuer son rang, le messager d’Allah a dit : Celui qui n’abandonne pas le mensonge, Allah n’a pas besoin qu’il laisse sa nourriture et sa boisson (rapporté par Al-Boukhari).

Quel bonheur pour ceux qui ont laissé les envies bestiales pour l’invisible de l’autre monde qu’ils n’ont pas vu, mais y ont cru :

Et celui qui a apporté avec lui la vérité et y a cru, ceux-là sont les gens pieux. ils ont ce qu’ils veulent auprès de leur Seigneur. Voilà la récompense des gens de bien. Afin qu’Allah leur efface le plus mauvais de leurs œuvres et leur donne leur récompense en rapport avec le meilleur de ce qu’ils faisaient .

O jeûneurs !

La meilleure façon dont vous puissiez passer votre temps est l’étude des versets du Coran et la réflexion sur leur signification ; et l’ange Gabriel rencontrait le messager d’Allah chaque nuit pendant le mois de Ramadan pour lui enseigner le Coran, (rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.)

Le Coran est une guérison pour les coeurs, un juge juste, ses histoires sont très belles, ses sermons sont bénéfiques, ses sagesses sont magnifiques, et ses preuves sur l’unicité d’Allah sont évidentes, il est l’âme pour la vie éternelle et sans âme, le corps meurt.

Donc, dirigez-vous vers le Coran et faites sortir ses perles, apprenez les causes de la descente des versets, lisez les livres des commentaires du Coran, ne vous contentez pas de le lire peu, faites qu’il soit votre juge dans toutes vos affaires, car le bienheureux est celui qui l’aura mis complètement en pratique :

Le mois de Ramadan où a été descendu le Coran comme bonne direction pour les Humains et comme preuves évidentes de la bonne direction et du discernement parfait

Et chaque fois que tu finis de le lire, ô serviteur d’Allah, recommence à le lire depuis le début.

O musulmans !

C’est le mois des dépenses, des dons et de la compassion ; donc, vous, les riches, pensez aux gens affamés, aux pauvres et aux miséreux ; aidez-les et enrichissez-les, donnez-leur à manger ; dépensez et ne retenez pas l’argent car sinon Allah ne vous donnera pas. Le prophète a dit : La meilleure aumône est celle qui est faite pendant le mois de Ramadan (rapporté par Tirmidhi.)

Et le prophète saws était le plus généreux des hommes, et il était encore plus généreux pendant le mois de Ramadan lorsque l’ange Gabriel le rencontrait.

O musulmans !

Les périodes de bienfaits sont courtes, leurs jours passent très vite ; donc, évitez la négligence pendant ce court mois, et accomplissez ses adorations et ses devoirs. Et le prophète a dit : Les gens se porteront toujours bien tant qu’ils s’empresseront de rompre le jeûne ; La différence qu’il y a entre notre jeûne et le jeûne des gens du Livre est le repas du Souhour – avant la prière du matin – ; et Prenez le Souhour, même avec une gorgée d’eau .

Le messager d’Allah saws rompait le jeûne avant de prier avec des routabes (dattes mûres et fraîches), si ce n’étaient pas des routabes, c’étaient des dattes, et si ce n’étaient pas des dattes, il buvait quelques gorgées d’eau.
Après avoir rompu le jeûne, il disait : La soif est partie, les artères sont mouillées, et la récompense est obtenue, si Allah le veut

Et quiconque mange ou boit par oubli, qu’il termine son jeûne car son Seigneur l’a nourrit et abreuvé ; et il ne doit pas expier ce jour de jeûne, ni le remplacer.

Et celui qui donne à un jeûneur de quoi rompre le jeûne, aura
la même récompense que lui sans que cela ne diminue en rien la récompense du jeûneur.

O musulmans !

Faites attention à ne pas rompre le jeûne avant le moment exact de sa rupture ; et faites attention aussi à ne pas violer la sacralisation des
journées de Ramadan en rompant le jeûne volontairement sans aucune excuse.

Et lorsque la femme sort pour se rendre à la prière du soir (Al-Icha) et la prière de Tarawih, elle doit éviter le parfum et les vêtements qui attirent l’attention des hommes – selon Zeïnab At-Thaquafiah le messager d’Allah a dit : Lorsque l’une d’entre vous accomplit la prière d’Icha à la mosquée, elle ne doit pas se parfumer. (rapporté par Mouslim.)

Et la prière accomplie chez elles est meilleure pour elles, selon Ibn Omar (qu’Allah soit satisfait de lui et de son père) le messager d’Allah a dit : N’empêchez vos femmes d’aller à la mosquée, mais leurs maisons sont meilleures pour elles (rapporté par Abou Dawoud.)

O musulmans !

Le remède de l’ignorance est le fait de poser des questions ; donc, demandez lorsque vous ne comprenez pas et lorsque vous ne savez pas, car les actions accomplies sans aucune science ne seront pas acceptées.

O musulmans !

Une mauvaise habitude est apparue chez certains musulmans, c’est le
gaspillage de la nourriture et des boissons pendant le mois de Ramadan.
Beaucoup parmi eux jettent le reste de la nourriture dans les poubelles, alors qu’il y a des gens qui ont faim et des familles qui cherchent à manger et à boire.

Donc, serviteurs d’Allah, craignez Allah ; ce n’est pas ainsi que vous remerciez Allah pour les bienfaits qu’il vous donne et que vous pouvez repousser les malheurs :

Et ne gaspillez pas, il n’aime pas ceux qui gaspillent ; Et ne jette pas ton argent à droite et à gauche. Ceux qui jettent leur argent sont les frères des diables et le diable est vis-à-vis de son Seigneur un très grand négateur.

Soyez au juste milieu et dépensez d’une bonne manière : Ne tiens pas ta main enchaînée à ton cou (en signe d’avarice) et ne l’ouvre pas totalement sinon resterais blâmé et rongé de remords.

Il n’y a pas de bien dans le gaspillage, ni de gaspillage dans le bien ;
Allah a dit :

Assurément, si vous rendez grâce (remerciez), je vous donnerai encore plus, et si vous reniez, mon châtiment est bien dur.

O musulmans !

Chaque jeûneur a une demande adressée à Allah qui est exaucée tous les jours et toutes les nuits pendant le mois de Ramadan, selon Abou Saïd Al-Khoudri le messager d’Allah a dit : Chaque musulman a une demande adressée à Allah qui est exaucée tous les jours et toutes les nuits rapporté par Al-Bazzar.

Et selon Amr ibn Al-Ass le messager d’Allah a dit : Le jeûneur a une demande qui n’est pas rejetée au moment de rompre le jeûne rapporté par Ibn Majah.

Donc, augmentez les demandes ( dou’a ) pendant le mois des bienfaits pour vous, votre famille et vos proches parents.

Et levez vos mains vers le ciel pour demander à Allah de secourir vos frères qui sont faibles, qui sont chassés de chez eux, affligés et persécutés partout dans le monde ; car la communauté souffre beaucoup en ce moment, et les complots sont faits contre elle, et elle ne peut être sauvée qu’en s’en remettant complètement à Allah et en lui faisant confiance.

Donc, adressez beaucoup de demandes à Allah ; évitez les choses qui empêchent l’acceptation des demandes, armez-vous avec la foi et la conviction. Et sachez que ceci est une épreuve provenant d’Allah pour que la communauté s’élève et se réveille, connaisse l’ennemi et l’ami, et pour qu’elle retourne à la pratique de sa religion.

De Cheikh Saleh El Bedeyr

Al Qadr, une nuit qui vaut plus de mille mois

Entretien avec le Cheikh Ahmed Abidi

Le Cheikh Ahmed Abidi dirige l’Institut français des études en sciences islamiques (IFESI). Créé il y a cinq ans, l’Ifesi est réputé pour être un institut de qualité avec un haut niveau d’exigence pédagogique. Situé à deux pas de la Gare RER de Boissy-Saint-Léger (94), le Cheikh Abidi nous accueille dans son somptueux établissement pour nous parler de ce qu’il est convenu d’appeler « la nuit du destin », Laylatul Qadr.

SaphirNews.com : Qu’est ce que la nuit d’Al Qadr ?

Ahmed Abidi : Dans Sa générosité immense, Dieu Le Très Haut se manifeste toujours à celui qui s’adresse à Lui. Lui seul sait le meilleur moment pour se manifester à Ses serviteurs qui l’invoquent. Et Il nous a donné des occasions pour le faire. Des occasions qui sont comme des « saisons ». Parmi ces saisons vous avez des jours, vous avez des nuits… Dieu nous enseigne que les dix meilleurs jours de l’année sont les dix premiers jours du mois de Dhul Hija. Et Il précise que le meilleur jour de l’année est le jour de Arafat, le jour clé du Hajj, le pèlerinage à la Mecque. Dieu nous a donné des nuits aussi. Les dix meilleures nuits sont les dix dernières nuits du ramadan. Et parmi elles, il y a une nuit qui vaut mieux que les autres, c’est la nuit d’Al Qadr. Certains le traduisent par la « nuit du destin » ou la « nuit de la destinée ». Mais le sens réel est La nuit de grande valeur.

Quelle est donc cette nuit ?

Ahmed Abidi : Nul ne connaît vraiment cette nuit mais nous avons des indications qui nous permettent de rechercher parmi les dix dernières nuits du mois de ramadan. Certaines indications sont plus précises et disent qu’elle se trouve parmi les nuits de rang impair. Vous avez des savants qui la situent à la nuit du 27e jour. C’est-à-dire la nuit qui précède le 27e jour de jeûne. Mais vous savez qu’il y a souvent débat sur le premier jour de jeûne et donc forcément des répercutions sur la parité des jours etc… Une fois le Prophète, que la paix et la miséricorde de Dieu soient sur lui, s’est tenu sur le seuil de sa maison pour faire une déclaration où il aurait précisé ce jour béni. Mais, au moment de livrer son discours, Le Prophète a trouvé les fidèles très occupés dans des controverses polémiques. Et l’Envoyé de Dieu a préféré ne pas révéler le jour. Il a choisi de parler d’un autre sujet. Cette anecdote vous montre combien il est dommageable aux musulmans de céder à la discorde.

Vous dites que cette nuit est la « nuit de grande valeur ». Quelle est cette valeur ?

Ahmed Abidi : Cette valeur est immense. A tel point que, dans le Coran, une sourate entière est consacrée à cette nuit (ndr Sourate Al Qadr, N° 97 ). Le Texte dit que cette nuit est meilleure que mille mois. Elle a donc plus de valeur qu’une vie. Faites les calculs et vous verrez que cela fait plus de quatre-vingt trois ans. C’est donc une nuit d’adoration qui vaut mieux qu’une vie d’adoration. Je parle d’adoration mais le terme correct est Ibadat. Ce mot est idiomatique dans la langue arabe. On le traduit souvent par adoration mais son sens dépasse celui du mot adoration dans la langue française. Ibadat inclut quelque chose de spécifique au musulman dans sa relation avec Dieu Le Très Haut : un ensemble d’attitude de respect, d’adoration, de soumission, de piété… C’est bien plus que peut exprimer le mot adoration.

Qu’est ce qui est recommandé au musulman durant cette nuit ?

Ahmed Abidi : Il est recommandé de faire des prières. Il est recommandé aussi de lire le Coran, d’invoquer Dieu, de pratiquer le Dzikr. Cela fait quatre pratiques qui sont acceptées par toutes les écoles juridiques de l’islam. Ce ne sont pas des pratiques spécifiques à cette nuit. Non ! Ce sont des pratiques qui sont recommandées même en dehors du ramadan. Mais si on s’y consacre tout au long de cette nuit, cela prend une plus grande valeur. Il y a des pratiques que vous connaissez certainement de « repas spécial de la nuit d’Al Qadr » et d’autres pratiques autour des mosquées. Ces choses sont des coutumes et des usages sociaux mais elles n’ont pas de fondement dans la religion. Ce qui vaut en islam c’est ce qu’on nomme ‘Atikâf. On peut le traduire par « retraite spirituelle » au cours de laquelle on pratique la prière, la lecture du Coran, l’invocation de Dieu ou le Dzikr.

Certains musulmans sont isolés en France. Faut-il forcément se rendre dans une mosquée en cette nuit ?

Ahmed Abidi : Pas forcément. Il est vrai que dans une mosquée, vous trouvez toujours quelqu’un qui connaît les prières. Vous trouvez aussi une organisation à laquelle vous pouvez vous fier. Mais il ne faut pas se méprendre sur le rôle de la mosquée. C’est un lieu qui permet de rafraîchir la mémoire au musulman distrait et d’apporter un enseignement au musulman ignorant. Mais pour La nuit de grande valeur, celui qui connaît les pratiques que j’ai indiquées peut se faire sa retraite chez lui. Seul, à l’abri de tout regard, il se peut que sa foi soit plus sincère que dans une mosquée où il peut être distrait à cause du regard des autres sur lui. Donc on peut passer sa nuit à la mosquée ou la passer chez soi.
Samedi 29 Octobre 2005
Propos recueillis par Amara Bamba

Hadith ~ La nuit du “Qadr” (la valeur)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Hadith ~ La nuit du “Qadr” (la valeur)Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Celui qui a
veillé à prier la nuit du “Qadr” (de la valeur) par foi et par unique
désir de la récompense de Dieu, Dieu lui pardonne tous ses péchés passés”.
(unanimement reconnu authentique)Selon Ibn Omar (DAS), certains Compagnons du Prophète (BSDL) virent en
rêve la nuit du “Qadr” (de la valeur) dans les sept dernières nuits (de
Ramadan). Le Messager de Dieu (BSDL) leur dit: “Je vois que vos rêves se
sont tous limités aux sept dernières nuits de Ramadan. Que celui qui
cherche à la vivre l’attende dans l’une des sept dernières nuits de
Ramadan”. (unanimement reconnu authentique)Selon Aisha (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Attendez la nuit du
“Qadr” (de la valeur) dans les nuits impaires des dix derniers jours de
Ramadan”. (Rapporté par Al Boukhari)

Selon Aisha (DAS): “Quand arrivaient les dix derniers jours de Ramadan, le
Messager de Dieu (BSDL) en veillait toutes les nuits (à prier). Il
réveillait ses femmes, redoublait de zèle religieux et retroussait ses
manches (serrait la ceinture de son pagne)”.

==========================================
* Pour ceux qui ont commencé le Ramadan
le Jeudi 13 Septembre 2007 voici les dates:

20 Ramadan, 1428 <=> 02 Octobre, 2007
21 Ramadan, 1428 <=> 03 Octobre, 2007
22 Ramadan, 1428 <=> 04 Octobre, 2007
23 Ramadan, 1428 <=> 05 Octobre, 2007
24 Ramadan, 1428 <=> 06 Octobre, 2007
25 Ramadan, 1428 <=> 07 Octobre, 2007
26 Ramadan, 1428 <=> 08 Octobre, 2007
27 Ramadan, 1428 <=> 09 Octobre, 2007
28 Ramadan, 1428 <=> 10 Octobre, 2007
29 Ramadan, 1428 <=> 11 Octobre, 2007
30 Ramadan, 1428 <=> 12 Octobre, 2007
==========================================

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 109, Page 354, Numéro 1187
Hadith 2: Chapitre 109, Page 355, Numéro 1188
Hadith 3: Chapitre 109, Page 355, Numéro 1190
Hadith 4: Chapitre 109, Page 355, Numéro 1191

REDOUBLER D’EEFORTS

Redoubler d’efforts les dix derniers jours de Ramadan incha’Allah

Shaykh ‘Abdullah Ibn Salih Al-Fawzan

‘Aisha (radiallahu ‘anha) a dit :

 « Quand les dix derniers jours (de Ramadan) arrivaient, le prophète
(salallahu ‘alayhi wa salam) passait sa nuit dans l’adoration, réveillait
sa famille (la nuit), redoublait d’efforts et serrait son Izar
(pagne). »
[1]

Ce hadith est la preuve que les dix derniers jours de Ramadan ont une
vertu spéciale plus que n’importe quel autre (jour), dans lequel on doit
augmenter dans l’obéissance et les actes d’adoration, comme la prière,
le dhikr (rappel) et la récitation du Qur’an.

‘Aisha (radiallahu ‘anha) a décrit notre prophète et modèle, Muhammad
(salallahu ‘alayhi wa salam), par quatre attributs :

1.Il (salallahu ‘alayhi wa salam) « passait sa nuit dans l’adoration »,
c’est à dire qu’il ne dormait pas. Ainsi, il (salallahu ‘alayhi wa
salam) restait éveillé dans l’adoration et animait son âme en passant la
nuit à ne pas dormir. Car le sommeil est le frère de la mort.
Le sens « passait sa nuit » est qu’il (salallahu ‘alayhi wa salam) la
passait dans le qiyam (la prière de nuit) et dans les actes
d’adorations pour Allah  , le Seigneur des mondes. Nous devons nous rappeler que
les dix derniers jours de Ramadan sont fixés et comptés.

Quant à ce qui a été rapporté concernant l’interdiction de passer la
nuit entière dans la prière, qui a été mentionné dans le hadith de
‘Abdullah Ibn ‘Amr (radiallahu ‘anhu), cela concerne celui qui le fait chaque
nuit de l’année.

2. Il (salallahu ‘alayhi wa salam) « réveillait sa famille », c’est à
dire ses femmes pures, les Mères des croyants, pour qu’elles puissent
profiter de ce bien, du dhikr et des actes d’adoration pendant ces temps
bénis.

3. Il (salallahu ‘alayhi wa salam) « redoublait d’efforts », c’est à
dire qu’il (salallahu ‘alayhi wa salam) persévérait et luttez dans
l’adoration, ajoutant plus à ses actes que ce qu’il avait fait les vingt
premiers jours (de Ramadan). Il faisait cela parce que la nuit d’Al-Qadr
arrive pendant un de ces (dix derniers) jours.

4. Il (salallahu ‘alayhi wa salam) « serrait son Izar (pagne) » c’est à
dire qu’il s’appliquait et luttait intensément dans l’adoration.
Il est aussi dit que cela signifie qu’il (salallahu ‘alayhi wa salam)
se retirerait des femmes.
Cela semble être plus correct puisque cela penche vers ce qui a été
mentionné précédemment et vers le hadith d’Anas (radiallahu ‘anhu) : « Il
(salallahu ‘alayhi wa salam) pliait son lit et se retirait des femmes
(c’est-à-dire ses femmes). » [2]

Aussi, il (salallahu ‘alayhi wa salam) observait Al-‘Itikaf les dix
derniers jours de Ramadan et la personne qui est en état d’Itikaf ne peut
avoir de rapports (sexuels) avec ses femmes.

Ainsi, ô frère musulman, efforce-toi de te caractériser par ces
attributs.
Et préserve la prière que tu fais dans les profondeurs de la nuit
(tahajjud) avec l’imam en plus de la prière de tarawih (que l’on prie dans
les premières parties de la nuit), pour que ton effort ces dix derniers
jours aille plus loin que les vingt premiers. Et pour que tu puisses
atteindre l’attribut de « passait sa nuit dans l’adoration » en priant.
Et tu dois être patient dans ton obéissance à Allah  , en effet, la
prière (de nuit) tahajjud est difficile, mais sa récompense est grande.
Par Allah  , c’est une grande occasion dans la vie et une chose dont il
faut profiter, pour celui qui Allah  l’accorde. Et la personne ne sait
pas si, peut-être, elle rencontrera une des nombreuses récompenses
d’Allah  pendant la prière de nuit, qui sera une aide pour lui dans ce
monde et dans l’au-delà.

Les pieux prédécesseurs de cette Umma s’appliquaient à allonger la
prière la nuit.
As-Sa’ib Ibn Yazid a dit : « ‘Umar Ibn Al-Khattab a ordonné à Ubay ibn
Ka’b et Tamim Ad-Dari -radiAllahu ‘anhum- de diriger les gens dans la
prière avec onze raka’at. Le lecteur récitait cent versets, au point
que nous devions nous appuyer sur des bouts de bois en raison de la
longue position (debout). Et nous ne nous arrêterions qu’à l’approche du
Fajr. » [3]

‘Abdullah Ibn Abi Bakr -radiAllahu ‘anhuma- a rapporté: « J’ai entendu
mon père (c’est-à-dire Abû Bakr) dire : « Pendant Ramadan, nous
finissions (la prière de nuit) tard et nous pressions les domestiques pour
présenter la nourriture (du suhur) de peur que le Fajr ne vienne. » [4]

Il y a deux luttes de l’âme auxquelles le croyant fait face pendant
Ramadan : la lutte dans la journée avec le jeûne et la lutte la nuit avec
le qiyam (prière de nuit). Ainsi, quiconque combine ces deux et remplit
leurs droits, alors il est parmi les patients – ceux desquels Allah
dit :

« les endurants auront leur pleine récompense sans compter »
[sourate Az-Zumar : 15]

Ces dix jours sont la dernière partie du mois et les actions d’une
personne ne valent que par leur fin. Et peut-être, il rencontrera la nuit
d’Al-Qadr, debout dans la prière pour Allah  et aura ainsi tous ses
péchés passés pardonnés.

Et il faut inciter, animer et persuader sa famille d’accomplir les
actes d’adoration, particulièrement dans ces grands moments que ne néglige
que celui qui a été privé.
Ce qui est plus incroyable est que tandis que les gens accomplissent la
prière et font le tahajjud, certains passent leur temps dans des
assises interdites et des actes coupables.

C’est en effet la perte la plus grande.

Nous demandons à Allah  Sa protection.

Donc, s’engager dans ces derniers jours signifie entrer dans le profit
des actes pieux dans ce qui reste du mois.
Parmi les choses malheureuses est de voir que certaines personnes
excellent dans les actions pieuses, comme la prière et la récitation du
Qur’an, dans la première partie du mois, mais alors les signes de la
fatigue et la lassitude apparaissent sur eux, particulièrement quand les dix
derniers jours de Ramadan arrivent.
Et ceci malgré le fait que ces dix derniers jours possèdent une
position plus grande que les premiers.

Ainsi, il faut persévérer dans l’effort et la lutte et augmenter son
adoration quand la fin du mois arrive. Et nous devons garder à l’esprit
que les actions d’une personne ne valent que par leur fin.

Notes de bas de page :
[1] Al-Bukhari  (4/269) et Muslim  (1174)

[2] Voir Lata’if-ul-Ma’arif : pg. 219

[3] Voir Al-Muwatta : vol. 1, pg 154

[4] Aussi dans le Muwatta de l’imam Malik  : vol. 1, pg. 156

Article tiré du site al-manhaj.com

Source : Ahadith As-Siyam : Ahkam wa Adab (pg. 133-135)
Traduit par les salafis de l’Est -Hafidhahumullah  –

Cet article vient de Salafi de l est
http://salafs.com

Une des meilleurs invocations [du’â] qui peut être dite durant la nuit
du destin [Laylat al-Qadr] est ce que le Prophète (sallallahu ’alayhi
wa sallam) a appris à ’Âisha (radhiallâhu ’anha) quand elle dit dans un
hadîth rapporté par At-Tirmidhî et classé comme sahîh : « J’ai dit : Ô
Messager d’Allâh, si je savais qu’elle était la nuit de « Laylat
al-Qadr », que devrais-je dire en cette nuit ? – Et le Prophète de répondre
: Dis :

اللهم انك عفو تحب العفو فاعفو عنى
« Allâhumma Innaka ’afou-oun tuhibou al-’afwa fâ’fou ’ana »
« Ô Allâh, Tu es celui qui pardonne, et Tu aimes le pardon, aussi
pardonne-moi »

Rapporté par at-Tirmidhî, Ahmad, Ibn Mâdja et al-Hâkim

L’esprit du jeûne

Salam Alykoum Rahmatoullahi wa Barakatouhou
Le Ramadhan est un mois de réflexion sur nos habitudes, notre comportement de tous les jours
Et c’est par des restrictions tel que la nourriture, les relations entre couples pendant quelques heures par jours que ce temps peut etre allouer a invoquer Allah, chercher Sa Miséricorde puis voir a ce que tous nos membres de notre corps soient en revision pour devenir un meilleur musulman, musulmane
Bonne Lecture :-)L’esprit du jeûne
par bilalLe jeûne du mois de ramadhân est l’occasion pour chaque croyant de prendre du recul sur son existence routinière et de l’insérer dans une vision réfléchie et introspective du simple fait d’être, d’exister.
L’Islam est une religion intégrale : son enseignement embrasse tous les aspects de la vie quotidienne. C’est pour cela que la véritable vertu du croyant a une dimension intime et collective. Chacun de ses actes doit créer un environnement paisible et apaisant. Ainsi, derrière chaque geste du rituel, Dieu nous rapelle que notre spiritualité, au sein meme de toute temporalité, a pour but la cohésion de toute une société, car chacun de ses membres aura retrouvé sa cohésion interne par le truchement des principes islamiques.

En jeûnant, le croyant réalise que le but du jeûne n’est pas simplement une privation temporaire de nourriture, de boisson et de relations intimes avec son épouse. Bien au contraire, derrière cette privation matérielle, Dieu nous invite à étendre cette privation d’ordre temporaire à une privation d’ordre constant, immatérielle pour l’âme de ses désirs illicites et de ses passions irréfléchies.
Le prophète Mouhammad sallallâhou ‘alayhi wa sallam a dit : “Celui qui ne s’abstient pas de proférer des paroles mensongères, Dieu n’a nullement besoin qu’il se prive de nourriture er de boissons.” (cité par Boukhâri dans son sahih)

Le jeûne s’inscrit ainsi dans une logique positive : derrière cette injonction divine, le relationnel, l’entraide, l’attention à l’autre, la bonté, l’obstacle au mépris, à la haine, à la jalousie, aux “ladilaféé”, bref le respect de tous les interdits de Dieu seront au coeur du fonctionnement social et non cantonnés dans la sphère privée.
Pourquoi privatiser la religion alors qu’elle a pour vocation d’intégrer notre vie quotidienne ? En comprenant le sens profond du jeûne, les croyants auront su négocier avce les exigences de leur égo, ils auront su poser des limites à cet égo pour mieux gérer ses attaques. Ainsi, se sentiront-ils dans un état de fluidité et de bien-être.
Le jeûne invite non seulement à une santé physique mais par de là cette privation momentannée, la santé psychologique sera vite retrouvée : ce sera la victoire de la volonté sur l’instinct animal qui habite chacun de nous qui voudrait toute détruire sur son passage, qui fait mal à tout le monde et en premier à soi-même. Il n’est pas étonnant aujourd’hui d’assister à une multitude d’actes immoraux, de propos désobligeants, de constater des incohérences comportemantales qui hélas, viennent entacher la noblesse des principes islamiques. Cette vulnérabilité psychologique et comportementale trahit un mésetisme de soi due à une mauvais compréhension du mot “Islam”. En effet, le mot “Islam” est “soumission à la volonté divine”, soumission qui s’exprime sur tous les plans de l’existence, que l’on soit à la mosquée ou ailleurs, suivant l’exemple de l’envoyé de Dieu, Mouhammad sallallâhou ‘alayhi wa sallam, modèle par excellence pour tous les croyants.
Nous invoquons Allah pour que le mois de Ramadhân soit pour nous un moyen efficace de se réconcilier avec nous-mêmes, d’atteindre la finalité de ce jeûne énoncé par Dieu lui-même dans le Qour’aan : “…ainsi, atteindrez-vous la piété” W(sourate 2, verset 183) c’est à dire afin que vous craigniez Dieu, d’être un musulman digne de ses croyances et de ses principes et de retourner enfin ce sentiment de continuité de soi à travers non seulement le jeûne mais aussi dans toutes nos activités quotidiennes. Amine
ALLAH AKBAR

obligation de prier la priere de al ‘aid

La prière de « al-’Aîd ». Les Musulmans se sont unanimement consentis sur le fait que la prière de « al-’Aîd » est légiférée. Certains parmi eux disent : c’est une Sounnah. D’autres disent : c’est une obligation communautaire (Fardh al-Kifâyah). Et d’autres encore parmi eux disent : c’est une obligation individuelle (Fardh al-’Ayn), et que celui qui l’a délaisse est un pécheur.  Ils ont cité comme principe le fait que le Prophète a ordonné aux femmes vierges et célibataires, ce qui veut dire, celles qui ordinairement ne sortait pas, d’assister à la prière de « al-’Aîd ».

femme ayant ses règles de rester dans la mosquée ; il lui est certes permis de la traverser mais pas de s’y installer.
Ce qui me semble le plus évident sur la base de preuve (ad-Dalîl), c’est que la prière de « Aîd » est une obligation individuelle (Fardh al-’Ayn), et qu’il est obligatoire à chaque homme d’y assister, à l’exception de ceux qui ont une excuse valable. Et cela est aussi la position de Sheikh Ibn Taymiyyah . […]
L’imâm récite dans la première rak’ah : « Sabbih isma rabbika al-A’ala » [Sourate 87] et dans la deuxième rak’ah : « Hal atâka hadîth ul-ghâchiyah » [Sourate 88]. Ou il peut réciter la Sourate « Qâf » [Sourate 50] dans la première raka’ah et la Sourate « al-Qamar » [Sourate 54] dans la seconde. Les deux choix ont été authentifiés dans des traditions provenant du Messager d’Allâhh

Hadith ~ Du lait coupé d’eau

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Ibn Khouzayma rapporte que Salman -que Dieu l’agrée- a dit: “Au dernier
jour du mois de Cha’ban, le Messager de Dieu -que Dieu lui accorde Sa
grâce et Sa paix- nous fit ce discours: “O hommes! Un mois magnifique et
béni s’approche de vous, un mois qui renferme une nuit qui est meilleure
que mille mois. Dieu a fait de son jeûne une prescription et de ses
prières nocturnes un acte surérogatoire. Quiconque, pendant ce mois,
s’approche de Dieu, par un acte de charité, est semblable à celui qui
s’acquitte d’une des obligations prescrites en dehors de ce mois, et
quiconque s’y acquitte d’une devoir prescrit, est semblable à celui qui
s’acquitte de soixante-dix en dehors de lui. C’est le mois de la patience,
et la patience ne sera rétribuée que par le Paradis. Il est aussi le mois
du réconfort et un mois où les biens du croyant seront augmentés. Celui
qui y donne à un jeûneur de quoi rompre son jeûne, cet acte lui vaudra une
absolution de ses péchés et une préservation du Feu et aura la même
récompense que lui sans que rien ne soit diminué de la récompense du
jeûneur”. On lui demanda: “O Messager de Dieu, mais nous ne sommes pas
tous capables de donner au jeûneur de quoi rompre son jeûne?”. Il
répondit: “Dieu accorde cette récompense à quiconque donne à un jeûneur ne
serait-ce qu’une datte, ou d’une gorgée d’eau ou du lait coupé d’eau.
C’est un mois dont son début est une miséricorde, son milieu une
absolution et son dernier une préservation du Feu. Quiconque y allège le
travail de son esclave, Dieu l’absout et le préserve du Feu. Multipliez-y
quatre choses: deux pour satisfaire à votre Seigneur et deux dont vous ne
saurez passer outre. Les deux premières sont l’attestation qu’il n’y a
d’autres divinités que Dieu et l’imploration de Son pardon. Les deux
autres sont: la demande à Dieu pour vous accorder le Paradis et le refuge
contre le Feu. Quiconque donne à boire à un jeûneur, Dieu l’abreuvera de
mon bassin une gorgée de sorte qu’il n’éprouve la soif jusqu’à son
introduction au Paradis”.Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 290

Hadith ~ La rupture du jeûne

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Hadith ~ La rupture du jeûneSelon le Compagnon du Prophète Salman Ibn Amer (que Allah lui accorde Sa
satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit:
“Quand l’un de vous rompt son jeûne qu’il le fasse en mangeant des dattes.
S’il n’en trouve pas, qu’il boive de l’eau car c’est un moyen de
purification”. (Rapporté par Abou Dawud et Attirmidhi)Anas (que Allah lui accorde Sa satisfaction) a dit: “Le Messager de Dieu
(bénédiction et salut d’Allah sur lui) rompait son jeune en mangeant
quelques dattes mûres avant de faire la prière. S’il n’en trouvait pas, il
se contentait de quelques petites dattes, sinon il buvait quelques gorgées
d’eau”. (Rapporté par Abou Dawud et Attirmidhi)Selon Sahl Ibn Sa’d (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de
Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “La foi des gens ne
cessera pas de se bien porter tant qu’ils hâteront la rupture de leur
jeune”. (unanimement reconnu authentique)

Commentaire:
Pour éviter tout excès, ce Hadith nous prescrit de rompre le jeûne
immédiatement après la disparition du disque solaire derrière la ligne de
l’horizon (la coucher de soleil).

Certains pourtant continuaient le jeûne jusqu’au lever de l’étoile de la
nuit par excès de scrupule.

Ce hadith vient les dissuader de telles pratiques masochistes car la
religion est avant tout aisance et facilité.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1:Chapitre 111, Page 366, Numéro 1236
Hadith 2:Chapitre 111, Page 366, Numéro 1237
Hadith 3:Chapitre 111, Page 365, Numéro 1231

Hadith ~ Le jeûneur connaît deux joies

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Hadith ~ Le jeûneur connaît deux joies

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de
Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Dieu honoré et
glorifié a dit: “Tout ce que fait le fils d’Adam est pour lui-même sauf le
jeune, il est pour Moi et c’est Moi qui en donne la récompense. Le jeune
est un bouclier (contre le feu de l’Enfer). Quand l’un de vous jeune,
qu’il s’abstienne de dire des choses obscènes et d’élever la voix. Si
quelqu’un l’insulte ou le provoque au combat, qu’il se contente de dire:
“Je suis en état de jeune”. Par Celui qui tient l’âme de Mohammad dans Sa
Main, la mauvaise haleine du jeûneur a certainement pour Dieu une
meilleure odeur que le musc. Le jeûneur connaît deux joies: Quand il rompt
son jeune il se réjouit et, quand il rencontre son Seigneur, il se réjouit
de son jeune”. (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 111, Page 361, Numéro 1213

Il arrive ! – Ramadân 1426 –

Sourate Al Baqara, verset 183 
« O vous qui avez cru ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à vos prédécesseurs…».
Le mois de Ramadân s’apprête à débuter et avec lui arrive un nouveau rythme de vie, un nouveau souffle pour notre foi.
Selon Abou Hourayra رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : « Quiconque jeûne le mois de ramadan poussé par sa foi et dans l’espoir de la récompense divine, Allah l’absout de tous ses péchés passés. »
Selon lui encore, le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « Quand arrive le mois de ramadan, on ouvre les portes du Paradis, on ferme celles de l’Enfer et des démons sont mis aux fers. »
La Plume de l’Islam vous propose de mettre à profit ce mois sacré et d’en tirer un maximum de bienfaits en suivant un petit programme spécial.
– La Lecture du Coran pendant le Ramadân 
Sourate Al Baqara, verset 185 
« Le mois de ramadan où a été descendu le Coran comme bonne direction pour les Humains et comme preuve évidente de la bonne direction et du discernement parfait. Que celui d’entre vous qui constate la naissance du mois le jeûne ! Celui qui est malade ou en voyage, jeûne un nombre équivalent d’autres jours».
Ibn ‘Abbàs رضي الله عنه rapporte que le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم était l’homme le plus généreux. C’était au mois de ramadan, quand il rencontrait Gabriel, qu’il était le plus généreux. Or Gabriel le rencontrait à chaque nuit de ramadan où ils étudiaient ensemble le Coran. Quand Gabriel rencontrait le Messager de Dieu صلى الله عليه و سلم, ce dernier était certainement plus généreux à dispenser le bien que le vent qui souffle sans arrêt.
Abou Oumàma رضي الله عنه rapporte : «J’ai entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم dire : «Lisez le coran car il viendra le jour de la résurrection comme intercesseur pour les siens (: ses lecteurs assidus)». (Rapporté par Muslim)
Selon Ibn Mas’ùd رضي الله عنه, le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : «Celui qui lit une seule lettre du coran s’inscrit une bonne action et la bonne action a dix fois son salaire. Je ne dis pas que «alif-lem-mim» (lettres énigmatiques se trouvant au début de certains chapitres du coran) est une lettre, mais Alif est une lettre, Lem est une lettre et Mîm est une lettre». (Rapporté par Attirmidhi)
Nul ne peut ignorer les bienfaits de la lecture Coranique. Pour simplifier la découpe de cette lecture et faire en sorte que chacun et chacune puisse boucler le Coran dans son intégralité pour la fin de Ramadân, un calendrier a été confectionné (voir page 5 et 6).
Etant donné que les femmes sont amenées à manquer des jours de jeûne, la découpe a été étalée sur 20 jours, à raison de 3 hizb par jour, ce qui leur laisse une marge suffisante en cas d’interruption momentanée de leur mois. Il vaut en effet mieux se fixer une lecture de 3 hizb par jour que de laisser passer 5-6 jours de lecture à rattraper d’une traite.
– Des prières surérogatoires
Selon Abou Hourayra رضي الله عنه, le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم exhortait les gens à veiller les nuits de ramadan en prière sans pourtant en faire une obligation religieuse. Il disait : «Celui qui a veillé en prière les nuits de ramadan poussé par sa foi et par l’unique désir de la récompense d’Allah, Allah lui pardonne tous ses péchés précédents. » (Rapporté par Al Bukhari et Muslim)
La prière de Tarawîh se fait entre la prière du soir al-‘Icha et celle de l’aube As-Soubh.
‘Aïcha رضي الله عنها a dit : “Le Prophète ne rajoutait pas à sa prière de nuit plus de 11 unités, pendant le mois de Ramadan ou en dehors du Ramadan. Il en priait 4, ne me demandait pas sur leurs beautés et leurs longueurs ! Puis il en priait 4, ne me demandait pas sur leurs beautés et leurs longueurs ! Puis il en priait 3”.
(al-Boukhâri, Mouslim, abou Dâwoud, at-Tirmidhi, An-Nasâi, Abou ‘Awâna, Mâlik, Al-Bayhaqi et ahmad)
Jâbir رضي الله عنه a dit que le Prophète صلى الله عليه و سلم a prié pour eux 8 unités puis le witr. (Ibn Khouzayma, et Ibn Hibbân dans leurs sahîh)
Durant le califat de ‘Omar, ‘Othmân et ‘Ali, ils priaient 20 unités :
At-Tirmidhi رحمه الله a dit: “C’est l’avis de la plupart des gens de science”.
C’est l’avis notamment des savants hanafites, hanbalites, et de Dâwoud, Ath-Tawri, Ibn Moubârak, et ach-Châfi’i qui a dit: “Ainsi j’ai trouvé les gens à la Mecque faire 20 unités”.
Voici une liste de prières surérogatoires à effectuer :
Avant la prière de l’aube – As-Soubh –
Selon ‘Âicha رضي الله عنها, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : “les 2 unités de prière avant la prière de l’aube valent mieux que ce bas-monde et tout ce qu’il renferme”.
(Mouslim, Ahmad, At-Tirmidhi)
Selon Abou Hourayra رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : “Ne délaissez pas les 2 unités du Fajr, même si vous êtes en plein combat”.
(Ahmad, Abou Dâwoud, Al-Bayhaqi, At-Tahâwi)
‘Âicha رضي الله عنها a dit : “Le Prophète ne faisait pas plus attention à une prière surérogatoire que les 2 unités du Fajr”.
(Al-Boukhâri, Mouslim, Ahmad, Abou Dâwoud)
Dans la matinée – Ad-Douha-
Abou Dhar رضي الله عنه a dit que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : “Chacun de vous est redevable d’une aumône pour chacune de ses articulations chaque matin. Le fait de dire “Gloire à Allâh” est une aumône, le fait de dire “Louanges à Allâh” est une aumône, le fait de dire “il n’y a de divinité qu’Allâh” est une aumône, le fait de dire “Allâh est plus grand” est une aumône, ordonner le bien est une aumône, interdire le mal est une aumône, mais il suffit de faire 2 unités de prières le matin pour remplacer tout cela”.
 (Mouslim, Ahmad, Abou Dâwoud)
An-Nawas Ibn Sam’ân رضي الله عنه a dit que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit: “Allâh a dit : “Fils d’Adam ! Ne manque pas de faire 4 unités de prière dans le début de la journée, Je m’occuperai de sa fin””. (Al-Hâkim, At-Tabarâni avec une chaîne sûre. Ahmad, At-Tirmidhi, Abou Dâwoud, An-Nasâi selon Nou’am avec une chaîne jayid)
Avant et après la prière de midi – Ad-Dhour –
Selon Oum Habîba رضي الله عنها, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : “Celui qui fait assidûment 4 unités de prières avant Az-Zhour et 4 après, Allâh l’interdit au Feu”.
(Ahmad, Abou Dawôud, At-tirmidhi qui dit: bon-authentique)
Abou Ayyoub Al-Ansâri رضي الله عنه a dit : “Je faisais régulièrement 4 unités de prière avant ad-Douhr, on m’a demandé: “tu t’attaches beaucoup à ces prières” ? J’ai entendu le Prophète être sollicité de la même façon et il a répondu : “C’est une heure où s’ouvrent les portes du ciel, j’aime bien que les bonnes oeuvres y montent à cette heure””.
(Ahmad qui dit: [Jayid])
Avant la prière de l’après-midi – Al-‘Asr –
Selon Ibn ‘Omar رضي الله عنهما, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : “Qu’Allâh donne Sa miséricorde à celui qui fait 4 unités de prière avant Al-‘Asr”.
(Ahmad, Abou Dâwoud, At-Tirmidhi qui dit: bon, ainsi que Ibn Hibbân et Ibn Khouzayma qui l’ont authentifié)
Avant et après la prière du crépuscule – Al-Maghrib –
Selon ‘Abdoullâh Ibn Moughaffal رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit 2 fois de suite : “Priez avant le Maghrib”. A la troisième il ajouta: “Pour celui qui veut”.
(Al-Boukhâri)
Al-Hâfizh a dit en parlant des 2 unités avant le Maghrib: “La totalité des sources veulent qu’on la fasse rapidement comme les 2 unités du Fajr”.
Ibn Mas’oud a dit : “Je ne peux pas compter combien de fois j’ai entendu le Prophète réciter dans les 2 unités de prière d’après le Maghrib et celles d’avant le Soubh {Dis : « Ô vous les infidèles !} et {Dis : « Il est Allâh, Unique.}”.
(An-Nasâi, et At-Tirmidhi qui l’a trouvé “bon”)
– Le Dhikr
Selon Abou Dharr رضي الله عنه le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم lui a dit: «Veux-tu que je t’indique les paroles les plus aimées d’Allah ? Les paroles les plus aimées d’Allah sont : «Soubhànallahi wa bihamdihi (gloire et pureté à Dieu ainsi que louange)».
(Rapporté par Moslem)
Selon Abou Hourayra رضي الله عنه, le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « Deux paroles légères sur la langue, lourdes sur la balance (des bonnes actions) et bien aimées du Très Miséricordieux : Soubhànallàh El ‘Azim (gloire et pureté à Dieu Le Très Grand). »
Selon lui encore, le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « Dire : Gloire à Allah ! Louange à Allah ! Il n’y a de dieu qu’Allah, Allah est le Plus Grand, est préférable à mes yeux que ce bas monde », (rapporté par Moslem)
Selon lui toujours, le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « Celui qui dit : « II n’est de dieu que Dieu, seul et sans associé, II a le royaume. II a la louange et II est capable de toute chose », et ce cent fois par jour, cela lui est compté comme l’affranchissement de dix esclaves; on lui inscrit en outre cent bonnes actions et on lui efface cent péchés. Cela lui est aussi une protection contre le Diable durant toute cette journée jusqu’au soir. Personne n’a fait une œuvre meilleure que lui sauf quelqu’un qui en a fait plus que lui». Il dit encore: «Celui qui a dit cent fois par jour: «Soubhanallahi wa bihamdi (gloire et pureté à Dieu, ainsi que louange)», se voit décharger de tout ses péchés quand bien même ils auraient le volume de l’écume de la mer».
– Des invocations utiles
L’invocation à dire à la vue de la nouvelle lune
Lorsque le croissant faisait son apparition dans le ciel, le Messager d’Allah  صلى الله عليه و سلم disait : « Ô Allah, que le croissant nous apporte avec lui la sécurité, la foi, la paix, l’islam et le bon chemin que Tu aimes. Notre Seigneur et Ton Seigneur (au croissant) c’est Allah ».
Allahouma a-hilahou âlayna bil amani wal imani wa salamati wal islami wal tawfiqi
lima touhibbou wa tarda rabbouna wa rabbouka Allah
L’invocation à dire lorsque l’on émet l’intention de jeûner le mois de ramadan : « j’ai l’intention de jeûner le mois de Ramadan par foi en Allah »
“Nawaytou ane çouma chahri ramadana lillahi imanan”
L’invocation à dire à la rupture quotidienne du siam
Lorsque le Prophète صلى الله عليه و سلم rompait une journée de jeûne, il disait : O Allah, pour Toi j’ai jeûné et grâce à Ta nourriture j’ai rompu (le jeûne).
Allahouma laka çoumtou wa âla rizqika af-tartou
Invocation à dire en rompant son jeûne
Le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم disait : “La soif s’est dissipée, les vaisseaux se sont irrigués et la récompense est confirmée si Allah le veut” [Rapporté par Abou Dawoud 2/306]
Dhahaba dh-dhama wa btallati l-‘ourouq wa thabata l-ajrou insha Allah
Voici de quoi prendre un bon départ et profiter grandement du mois sacré qui s’ouvre à nous. Inchaâ Allah, nous verrons dès la semaine prochaine les recommandations qui incombent à la dernière décade du mois de Ramadan, à la retraite de contemplation (I’tikàf), la nuit d’Al Qadr, du fait de s’acquitter de la Zakat, au jeûne des six jours de Chawwal…
Excellent mois de Ramadân à toutes et à tous,
Puisse Allah nous prêter vie jusqu’à la fin de ce mois béni et accepter nos œuvres.
Sourate Al Baqara, verset 285 :

سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا غُفْرَانَكَ رَبَّنَا وَإِلَيْكَ الْمَصِيرُ
« Nous avons entendu et obéi, nous implorons Ton pardon. C’est à Toi que sera le retour »

Hadith ~ La nouvelle lune

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de
Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Jeûnez dès que vous
voyez la nouvelle lune (de Ramadan) et rompez le jeûne dès que vous voyez
la nouvelle lune (de Shawal). Si des nuages vous empêchent de la voir,
complétez à trente jours le mois de Shaban (celui qui précède Ramadan).
(unanimement reconnu authentique)Commentaire:
(…) Il s’agit donc bien de la constatation, c’est-à-dire de la vue
matérielle du nouveau croissant. Cette vue peut se faire à l’oeil nu mais
rien n’empêche de se servir des inventions d’optique les plus
perfectionnées et les plus récentes pour détecter la nouvelle lune. Il est
même du devoir de toute la nation islamique de construire les
observatoires les plus sophistiqués et ses aieux furent de brillants
pionniers dans ce domaine.Ainsi, quand on constate la naissance de la nouvelle lune dans n’importe
quel pays musulman de la terre, cela indique la naissance du mois pour
tous les pays du monde car on ne peut concevoir l’existence de plus d’un
calendrier valable, qu’il soit solaire ou lunaire.Les moyens de communication actuels permettent largement d’annoncer
instantanément à tous les pays du monde n’importe quelle nouvelle.

Cependant le simple calcul astronomique ne peut suffire à la détermination
du début des mois pour toutes les longitudes. Il se peut en effet que le
croissant de lune qui naît dans tel pays à telle heure de la journée ne
soit vu dans un autre que plusieurs heures plus tard. Cela dépend de la
position de la lune par rapport à la région intéressée et par rapport au
soleil. Il est normal, vu la sphéricité de la terre, que cette position
varie dans le temps selon la situation géographique de ces régions.

Nos scientistes avant la lettre, qui sont loin d’être des savants, veulent
pourtant astreindre les divers pays musulmans à suivre le soi-disant
calcul astronomique sans se baser sur la constation visuelle. Il en
résulte que le mois de Ramadan ou de Shawal débute avec une différence de
un à trois jours selon les différents pays musulmans. Or le vrai calcul
astronomique ne peut logiquement donner un décalage maximum de dix heures
entre les régions les plus éloignées de la terre. Mais on dirait qu’il y a
force externe qui tient à jeter la discorde entre les Musulmans même dans
leur façon de compter les jours et ils ont beau jeu avec les hochets
dociles qui leur sont servilement acquis.

N’est-il pas en effet révoltant et ridicule de voir tous ces pays
commencer leur mois lunaire avec un décalage atteignant jusqu’à trois jours?

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 111, Page 363, Numéro 1219

214 – Le grand mérite de celui qui veille à prier toute la nuit du «qadr»

214 – Le grand mérite de celui qui veille à prier toute la nuit du «qadr» (la valeur) et l’indication de sa date la plus probable

Fatwas concernant le jeûne

null

Fatwas du mois de Ramadan

Embrasser l’épouse pendant le mois de RamadanLe fait que l’homme embrasse son épouse, la caresse et a des rapports avec elle sans coït alors qu’il jeûne, toutes ces choses sont permises et il n’y a pas mal à cela, parce que le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) embrassait alors qu’il jeûnait, et il avait des rapports [sans coït] alors qu’il jeûnait, mais si le jeûneur craint de commettre ce qu’Allah lui a interdit à cause du fait qu’il est très vite excité, ceci est alors détestable pour lui ; et s’il éjacule [pendant qu’il caresse son épouse], il doit arrêter de jeûner et remplacer ce jour de jeûne après le mois de Ramadan, et il n’a pas d’expiation à respecter selon l’opinion de tous les savants ; et en ce qui concerne le “Madhi” [sécrétion libérée avant l’éjaculation du sperme], il n’annule pas le jeûne selon l’opinion la plus juste des savants parce que la base est la validité du jeûne, et parce qu’il est difficile de prendre ses précautions contre le “Madhi”.Et c’est Allah qui accorde le succès !Cheikh Abdel-‘Aziz ibn Baaz (qu’Allah lui fasse miséricorde).L’expiation du rapport sexuel avec pénétration pendant les journées du mois de Ramadan

Il y a environ vingt ans, mon mari a eu un rapport sexuel avec moi pendant le mois de Ramadan après la prière de l’aube, et j’étais jeune et je ne pouvait pas lui dire : [Non], et il se peut que ma foi était faible à cette époque. Et maintenant que le sentiment du péché a commencé, j’ai interrogé mon mari à propos de ce qu’il a fait afin d’expier cela, et il m’a dit qu’il a donné à une association de bienfaisance une somme d’argent pour l’expiation pour nourrir soixante pauvres, et lorsque je lui ai demandé que l’expiation dans l’ordre est : l’affranchissement d’un esclave, ou jeûner deux mois consécutifs, ou nourrir soixante pauvres ; il m’a répondu par sa parole : “qu’il ne peut pas faire la première expiation parce que cela n’est pas possible de nos jours, et qu’il ne peut pas faire la deuxième à cause de son travail, et qu’il est difficile d’expier en jeûnant alors que les autres ne jeûnent pas, et parce que les horaires de travail des professions en dehors du mois de Ramadan ne sont pas diminuées, et c’est la raison pour laquelle il s’est contenté de faire la troisième expiation avec le repentir sincère – si Allah le veut -, en espérant qu’Allah acceptera pour nous tous le repentir et les actions”.
Et la question est : tout en étant capable de jeûner – si Allah le veut -, est-ce que je continue à jeûner pour terminer les jours de jeûnes qu’il me reste à accomplir si je suis malade ou que me viennent les règles ? Et si je suis fatiguée de jeûner, est-ce que je peux donner l’aumône à soixante pauvres pour expier ce péché ?

La réponse :

Tu ne peux t’abstenir de jeûner, et passer à la deuxième expiation en nourrissant soixante pauvres que si tu n’as pas la capacité de jeûner ; et le fait d’être simplement fatiguée de jeûner n’est pas une raison valable pour passer à l’expiation en nourrissant des pauvres. Et tu peux jeûner deux mois pendant la période de l’hiver étant donné que le climat est froid et que les journées sont courtes. Et si tu voyages, ou tu es malade, ou que les règles viennent, ou que tu accouches, tu romps alors le jeûne dans toutes ces situations, et ensuite tu termines ton jeûne parce que ce sont des excuses légales dans la législation islamique qui n’interrompent pas la succession [la continuité] du jeûne, et ceci si tu étais obéissante à ton mari pour avoir le rapport sexuel et que tu savais que cela est interdit ; mais si tu étais forcée ou si tu ne savais que cela est interdit, tu ne dois alors rien expier selon l’opinion de beaucoup de savants.

Et en ce qui concerne ton mari, il doit, lui aussi, jeûner étant donné qu’il ne trouve pas d’esclave à affranchir, et il ne peut passer à l’expiation qui correspond à nourrir soixante pauvres que s’il n’a pas la capacité de jeûner, et les conditions de son travail et la difficulté de jeûner, ne sont pas des raisons valables pour passer à la deuxième expiation en nourrissant soixante pauvres ; et il peut jeûner pendant la période de l’hiver comme nous l’avons déjà détaillé.

Et Allah sait mieux.

Cheikh Soulaïmaane ibn Fahd Al-‘Issaa.

Le gagnant et le perdant pendant le mois de Ramadan

Serviteurs d’Allah! Craignez Allah sincèrement car la crainte d’Allah est la provision des gens pieux.

O Musulmans!

Une grande période d’honneur et de bénédiction est arrivée pour les musulmans ; pendant cette période, Allah a fait descendre son Livre et a prescrit le jeûne ; c’est le mois pour augmenter les prières et la lecture du Coran, pour être sauvé de l’enfer, pour avoir le pardon d’Allah et pour donner les aumônes et faire le bien ; le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Le mois de Ramadan est arrivé ; un mois béni pendant lequel Allah vous a prescrit le jeûne ; pendant ce mois, les portes du ciel sont ouvertes et les portes de l’enfer sont fermées et les diables sont enchaînés ; et il y a dans ce mois une nuit qui vaut plus que mille nuits (d’adoration), celui qui ne gagnera pas le bien de cette nuit, sera perdant) rapporté par An-Nassaa’i.

Allah a fait que le meilleur des mois soit une période pendant laquelle ses serviteurs rivalisent dans l’accomplissement des bonnes actions ; de même que les coeurs sont purifiés.
Celui qui commence le jeûne en étant désobéissant à ses parents, ayant rompu les liens de parenté, en étant séparé de ses frères, et qui dit du mal des gens et les calomnie, ne profitera jamais du mois de Ramadan, le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Celui qui ne cesse de mentir, Allah n’a pas besoin qu’il s’abstienne de manger et de boire) rapporté par Al-Boukhari. Lorsque nos pieux prédécesseurs jeûnaient, ils restaient dans les mosquées et ils disaient : “nous protégeons notre jeûne et ne disons du mal de personne”. Pendant ce mois, les gens sérieux font des efforts dans l’obéissance de leur Seigneur, en accomplissant les prières en congrégation dans les mosquées, en priant la nuit avec l’imam, en lisant le Coran, en donnant l’aumône aux pauvres parmi les gens de leur famille et leurs voisins, en donnant aux jeûneurs de la nourriture pour rompre le jeûne, le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Quiconque donne à un jeûneur de la nourriture pour rompre le jeûne, aura la même récompense que le jeûneur sans que cela ne diminue en rien la récompense du jeûneur) rapporté par At-Tirmidhi ; de même qu’en accomplissant la retraite spirituelle dans une des maisons d’Allah pendant les dix derniers jours du mois de Ramadan, en accomplissant la ‘Oumrah, selon le hadith (une ‘Oumrah accomplie pendant le mois de Ramadan équivaut à un pèlerinage) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim, et dans une autre version (équivaut à un pèlerinage avec moi) c’est-à-dire avec le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) ; il faut aussi pendant ce mois : augmenter les invocations et demander pardon à Allah, car l’invocation du jeûneur lorsqu’il rompt le jeûne n’est jamais rejetée, ainsi que pendant le dernier tiers de la nuit, Allah dit : {Qui M’invoque afin que j’exauce ses demandes}; augmenter les bons comportements envers les parents, être plus proche d’eux et être très affectueux avec eux ; avoir un bon comportement avec la femme, les enfants et la famille ; rendre visite aux gens de la famille et aux voisins ; aider les pauvres, les miséreux, les veuves et les orphelins ; voilà les qualités des pieux pendant le mois des bienfaits.

Et parmi les meilleurs actions après la correction [la purification] de l’âme, le fait d’appeler les gens vers Allah, faire des efforts pour qu’ils soient bien guidés et corriger leurs comportements qui ont été corrompus : {Et quelle meilleur parole que celle de celui qui a appelé vers Allah, a accompli les bonnes actions et a dit : je suis parmi les musulmans?}; il faut appeler vers Allah en donnant de bons conseils, en étant sincère dans nos paroles, et en étant un bon exemple à suivre : (Quiconque appelle vers une guidée aura la même récompense que ceux qui le suivront sans que cela ne diminue en rien leurs récompenses) rapporté par Mouslim.

Accueillez le mois de Ramadan en nettoyant votre argent de ce qui est illicite, car l’argent illicite est la cause des malheurs dans ce monde et le jour du jugement, les invocations ne sont pas exaucées et les portes du ciel ne s’ouvrent pas, donc nettoyez-vous et votre maison de tout argent illicite pour que vous puissiez prier devant Allah avec un coeur rempli de crainte et pour que vos invocations soient exaucþées.

Certaines personnes commettent des choses interdites et font du mois de Ramadan une période pour commettre les péchés ; ils regardent les choses interdites, ils écoutent la musique, ils passent leur temps devant les chaînes de télévision par satellite, ils regardent les musulmanes dans les magasins et les rues, ils restent dans des assemblées de jeu et de distraction ; n’ont-ils pas su qu’il n’y a pas de plaisir en dehors de l’obéissance à Allah et que tout plaisir provenant de l’illicite conduit au malheur et au regret :{Et celui qui se détournera de Mon rappel, aura une vie difficile}.

O Musulmans!

Le désespoir est l’arme du diable, il l’utilise contre celui qui commet les péchés pour l’obliger à continuer dans sa désobéissance à Allah, mais quel que soit les péchés que le serviteur ait commis, dans l’Islam, il ne faut jamais désespérer de la miséricorde d’Allah, car le repentir efface les péchés commis avant lui, et le mois de Ramadan est la bonne période pour se repentir, Allah a dit :{Dis : O Mes serviteurs qui ont été injustes envers eux-mêmes, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah ; Allah pardonne tous les péchés}; et Allah a dit dans le hadith Quoudsi :{O fils d’Adam! Tant que tu m’invoqueras et que tu auras de l’espoir en Moi, Je te pardonnerai tous tes péchés ; O fils d’Adam! Si tes péchés atteignaient le ciel et qu’ensuite tu me demandes pardon, Je te pardonnerais ; O fils d’Adam! Si tu venais le jour du jugement en ayant des péchés qui remplissent la terre et que tu ne m’associes rien, Je te pardonnerais}rapporté par At-Tirmidhi.
Loqmane (que la paix soit sur lui) a dit à son fils : “O mon fils! Dis toujours : O mon Seigneur pardonne-moi”, car il y a une heure pendant laquelle Allah ne rejette jamais les invocations. Les signes du repentir sont : pleurer sur ce qui est passé, avoir peur de commettre les péchés, s’éloigner des mauvaises personnes, et rester avec les pieux.

O femme musulmane!

Sois pendant ce mois béni une cause de guidée, recherche l’honneur et éloignes-toi des mauvaises choses, sois fière de ta religion, préserve ta chasteté, n’écoute pas les paroles qui te disent d’enlever le voile et la pudeur ou d’imiter les mécréantes et les débauchées qui ont abandonné les qualités féminines et la pudeur ; fais attention à ne pas sortir sans le voile, éloigne-toi des mauvaises compagnies ; la maison est la demeure de la femme et les endroits qu’Allah déteste le plus sont les marchés ; donc, embellis-toi avec la religion car la vie est courte et la situation le jour du jugement est difficile.

Je cherche protection auprès d’Allah contre satan le maudit :

{Le mois de Ramadan où a été descendu le Coran comme bonne direction pour les humains et comme preuves évidentes de la bonne direction et du discernement parfait. Que celui d’entre vous qui constate la naissance du mois le jeûne! Celui qui est malade ou en voyage, un nombre équivalent d’autres jours. Allah ne vous veut pas la gêne, mais Il vous veut l’aisance et la facilité. Et afin que vous accomplissiez la totalité des jours convenus et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir bien guidés et peut-être remercierez-vous}.

Deuxième sermon

O Musulmans!

Le monde se terminera avec ses joies et ses tristesses, et la vie, qu’elle soit longue ou courte finira, et les gens retourneront vers leur Seigneur ; combien de personnes attendaient le mois de Ramadan avec beaucoup d’espoir, et la mort est arrivée. Donc, augmentez les bonnes actions pendant ce mois de Ramadan qui vous est venu après une longue absence, ouvrez une nouvelle page avec votre Seigneur, abaissez le voile sur un passé que vous avez oublié et qu’Allah a compté, repentez-vous de tous vos péchés à celui qui accepte le repentir et qui est le Très Miséricordieux ; ainsi, Allah vous pardonnera et vous protégera du châtiment.

Cheikh Abdel-Baari At-Thoubéïti

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s